I wanna be a mother**ckin hustla, ya betta ask somebody

Publié le par Le libraire se cache

J’ai découvert le compte twitter de Mme la CPE (https://twitter.com/Mme_la_CPE) complètement par hasard, suite à un de mes tweets. Comme nous sommes plus ou moins sur le même terrain (le sien étant plus large, tout de même), ça m’a intrigué, et j’ai beaucoup aimé ce que j’ai lu. Alors même que je ne côtoie pas d’adolescents en dehors des quelques-uns qui ne pensent pas que lire ce soit ringardos nullos (j’utilise des termes comme ringardos et nullos, ce qui prouve bien que je ne côtoie pas d’ados).

 

Histoire de reprendre nos bonnes habitudes, je lui ai posé cinq questions, juste comme ça, espérant en savoir plus sur les dessous de l’éducation nationale. Mais les secrets semblent bien gardés…

 

Toi et moi on a le même principe : parler de nos métiers tout en restant anonymes, mais en racontant des histoires vraies. Est ce que tu modifies des choses pour ne pas être reconnue, ou est-ce que tu t'en fiches de ce côté là ?

Oui je modifie des trucs comme les prénoms, le sexe parfois de l'élève ou la classe. Après l'histoire en elle-même est vraie. Parfois je ne respecte pas la date : je pense à une anecdote qui s'est produite il y a quelque jours mais je fais comme si c'était aujourd'hui. Ça change rien au fait que ça s’est produit.

 

Pour moi, le secret c'est de ne jamais être dans la moquerie, mais plutôt dans une sorte de tendresse lucide. Ça t'arrive de te censurer par peur de blesser ? Est-ce que ça a pu t'être reproché, d'ailleurs, par les profs ou parents d'élèves ?

J'essaie de ne jamais me moquer car je considère que les élèves sont d'une grande richesse. Je reste toujours bienveillante. Oui je me censure parfois, être derrière un écran ne nous autorise pas à tout dire, n'importe comment.

Si j'étais parent, je pense que je ne voudrais surtout pas savoir ce qu'il se passe au quotidien dans un collège ou un lycée, tant que je me dis que mon enfant est en sécurité. Il y a des moments où toi aussi tu te dis que oui non là vraiment j'aurais préféré ne pas savoir ?

Évidemment parfois je préfère ne pas savoir. D'ailleurs je suis pas au courant de tout.

J'ai du mal en général avec les discours de c'etait mieux avant, moi de mon temps on savait écrire et on respectait les enseignants, de toute façon tout le monde passe en classe supérieure blablablou. C'est quoi pour toi les évolutions les plus évidentes de ces dernières années, sur le terrain ?

Pour moi les évolutions évidentes sont le sentiment d'impunité et surtout l'irrespect des parents. Je trouve aussi que les élèves sont plus durs les uns envers les autres. Ça s'est accentué avec les réseaux sociaux.

Tu as déjà été approchée par un éditeur pour publier tes tweets, pensées, journal intime ?

J'ai jamais contacté d'éditeur mais l'idée me plaît évidemment. Après je ne connais pas la démarche et sur Twitter je ne sais pas comment ils s'appellent !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article