Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 23:36

Rien à faire, je n’arrive pas à m’enlever de la tête ces bip, bip, bip, bip incessants et réguliers. Et si je ferme les yeux (je suis très fatigué, c’est un exercice épuisant), je vois des piles de livres partout. Et si je m’endors (vraiment épuisant) vous pouvez être sûrs que je rêverai de livres sans codes barre.

 

Parce que ça c’est vraiment irritant pendant un inventaire. Vous êtes bien en rythme, bien en jambes, le poignet est souple et la douchette docile, vous faites une bonne moyenne, peut-être même serez-vous rentré à temps pour profiter d’une soirée sans publicité, et voilà que soudain tous ces formats souples sont comme autant de bâtons dans les roues d’une soirée réussie. Car oui, c’est bien plus long de taper un ISBN que de scanner un code barre, ça fait plusieurs années que je le constate amèrement.

‘Alors crée tes propres codes barre, crétin enneigé’, entends-je au fond de la salle.

Certes.

Sauf que si j’étais bien organisé, ça se saurait.

 

Pour ceux qui ne visualisent pas bien ce qu’est un inventaire, sachez seulement que je dois manuellement rentrer chaque livre, chaque dvd, chaque figurine dans le logiciel de gestion, qui va ensuite me dire que eh oh mon coco, t’es bien gentil d’avoir tout bipé, mais il manque encore 1 000 références par rapport à ton stock officiel, t’as intérêt de les trouver fissa, et ne viens pas nous faire croire qu’on t’a tout volé, ce serait trop facile, elles sont quelque part, cherche nom de Dieu, CHERCHE.

 

Donc oui suis un peu sur les nerfs, mais je pense que ça se sent tellement j’écris de manière saccadée, abrupte et ennuyeuse.

 

Ça ira mieux demain après-midi. Je reverrai enfin des clients, je les aimerai comme jamais on les a aimés en 2009, je leur souhaiterai même une bonne année tellement je serai de bonne humeur d’avoir enfin remis la main sur ce tome 3 de Patate Douce qui se cachait au milieu des occasions (saleté).

 

En fait le plus épatant, c’est de me dire que je ne trouve rien d’autre à écrire sur l’inventaire. Je fus lobotomisé.

 

Bip.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

07/01/2009 14:31

ennuyeuse ta note ? noooooooooooooon !!!
sans flaterie (car je n'aurais rien à y gagner... ni a y perdre d'ailleur !) c'est toujours un plaisir de lire le récit des tes aventures !

allez, libraire qui se cache pour mourir, fais-nous rêver :p

arf... banané quand même et surtout la santé (hihihi BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIp !)

celineuze 06/01/2009 22:01

Hey hey, pauvre petit libraire adoré..!
Dans tout ça une question me taraude l'esprit.. Tu n'as pas de changements de prix à faire ? Parce que de mon coté, je pense mourir à force d'arracher des étiquettes, de biper, et d'en remettre des toutes neuves..
Ah en fait, je suis absolument certaine que tu es plus malin que tout ça et que tu as simplement affiché les merveilleuses plaquettes avec les codes et les prix dessus! J'ai juste ?
Malheureusement pour moi, je dois juste regarder cette plaquette dans les yeux et continuer de faire et refaire le tour des BDs et mangas pou désétiqueter et réétiqueter. Quelle plaie!
Sinon, à part mes ongles sanguinolents, je te souhaite une belle année pleine de bonnes Bds et de boulets pas trop boulets :D

(Et je suis déçue sinon, j'ai pas eu ma photo dédicacée pour mon anniversaire!)

Le libraire en question 07/01/2009 01:58


je note pas les prix sur les livres, en fait (c'est mal, je sais, mais y'a des codes prix et j'ai effectivement affiché la plaquette donc suis pas hors la loi, ouf)

reste à me les mettre en tête, ces nouveaux prix, ça c'est autre chose


Matilou 06/01/2009 21:18

simple curiosité: c'est qui "ils" ?

Le libraire en question 07/01/2009 01:58


un secret


Caro. 06/01/2009 19:26

Une erreur de 189 sur 13 000 références ?!? C'est la preuve que tu gère merveilleusement bien ton stock, cher libraire !!! La marge est tellement petite... Bravo !!!

Le libraire en question 06/01/2009 19:30


hmm je prends le compliment, mais ca m'agace quand meme, ces erreurs. Y'a des erreurs de caisse (compter un neuf en occasion, par exemple), des erreurs de reception/retour, mais aussi des trucs un
peu plus "gros" que je ne m'explique pas (des coffrets qui manquent), et c'est penible.

cela dit, je crois qu'ils ne tolerent qu'un ecart de 0.5 a 0.8%, donc faut faire attention


Matilou 06/01/2009 14:12

ça me rappelle mes années d'étudiante: pendant toute une longue nuit, on (nous étions plusieurs, filles-garçons mélangés...) avait la charge de compter et recompter tous les jouets présents...pas de scanner, juste nos petits doigts et des posts-it...j'ai fait toutes les positions en fonction de la place dans le rayon: debout sur un escabeau (j'suis plus petite que le libraire) pour les jouets du haut, "bipède station verticale" pour ceux du milieu, accroupis ou à genoux pour ceux du bas...à la fin de la nuit, on n'en pouvait plus; on avait mal partout...
C'est p'têt parce que tu le fais tout seul ton inventaire que tu trouves ça désagréable...
Allez courage: pense à la horde de lecteurs qui va t'attendre demain, qui se glissera sous ton volet pour s'asseoir sur une pile de bds en hurlant qu'ils étaient là les premiers, qu'ils étaient même venus y'a deux mois pour repérer leur bd favorite...
Courage, j'te dis...
(rigolos les caractères qu'on m'demande de recopier pour valider mon commentaire, c'est Olivier qui doit être content...)

Le libraire en question 06/01/2009 14:42


ah mais je ne suis pas tout seul (nous sommes 4). J'ai 13 000 references a biper, tout seul ca me prendrait 3 jours

mais va y avoir enoooooooooormement de retours à faire dans les jours qui viennent, j'ai un stock beaucoup trop important, c'est meme n'imp