Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 01:02

Tiens c’est étrange, j’ai envie de cœurs d’artichauts ce soir.

Bref.

 

Lors d’une de mes premières notes, j’ai soulevé la question hautement philosophique du ‘faut il laisser lire les gens dans la librairie ?’. Je vais relancer le débat parce que quand même, c’est une vraie question que je me pose au quotidien, et il arrive un moment où il faut apporter des réponses, car c’est bien gentil de se plaindre tout le temps, mais c’est pas comme ça qu’on avance dans la vie, c’est pas comme ça qu’on va tous patauger dans un pot de miel de l’autre côté de l’arc en ciel.

 

De temps en temps, un jeune homme (rarement une jeune fille) va se retrouver avec ce qu’il ne faut pas entre les mains (je parle d’une Bd, évidemment. Il fait ce qu’il veut en dehors des quatre murs qui nous intéressent dans ces chroniques qui ne font pas toujours montre du meilleur goût) , et je vais aller le voir discrètement pour lui expliquer que les Blagues Coquines Vol 22 ne sont pas pour lui (oui je sais, c’est de ma faute, elles devraient pas être à portée de main des plus jeunes, mais je fais comme je peux, parfois ils s’échappent). Par contre, s’ils sont en groupe à ricaner autour d’un Step Up love story (sorte de cours d’éducation sexuelle à l’usage des lecteurs de mangas plus ou moins puceaux qui se demandent si ça fait vraiment ‘floc floc’ quand on fait l’amour (les onomatopées ne sont pas toujours très bien trouvées)), eh bien je vais les laisser tranquilles, qu’ils en profitent, ils feront moins les malins au moment de passer à l’acte pour la première fois, en sortant de boite, avec 4g dans le sang (non, c’est pas comme ça que ça s’est passé pour moi, moi ce fut romantique, au bord d’un lac, avec de la musique douce en fond et un coucher de soleil, et des orgasmes de partout. A moins que je ne confonde, je sais plus, c’était y’a longtemps, je, heu…).

 

Plus fréquemment, des adolescents désoeuvrés resteront un peu trop longtemps au milieu des mangas d’occasion. Dans ce cas, tout dépend de mon humeur. La plupart du temps, je laisse faire. Tant que ça devient pas une mauvaise habitude, c’est pas trop gênant (et je préfère qu’ils lisent plutôt qu’ils se droguent avec des aiguilles contaminées ou, pire encore, qu’ils viennent me parler). Au bout de vingt à trente minutes, je vais leur faire une remarque (‘dis donc toi, t’es pas en train de lire j’espère ?’) et hop, ça gambade dans l’autre sens en rougissant (je suis un tortionnaire).

 

Le dernier cas de figure, ça va être celui où un jeune homme/jeune fille va lire avec un peu trop d’insistance un livre neuf. Moi ça m’embête toujours car je n’aime pas faire la police et je n’aime pas passer pour le mec qui gâche la super fête où tout était gratuit même si y’avait déjà plus de punch. Généralement, s’il n’y a pas trop de monde (si c’est blindé, je coupe court dès le début. Je parle évidemment des gens qui n’ont aucune intention d’acheter, que je connais et tolère généralement et qui vont s’affaler contre les bacs pour lire tranquillement), je vais laisser lire jusqu’aux ¾, puis j’irai expliquer que s’il veut lire la fin de cette Bd (les mangas ne sont pas en libre accès), va falloir l’acheter (je dis ça sous forme de boutade hein, suis moins un gros con qu’il n’y parait, faut pas vous laisser berner comme ça par les apparences, revenez).

 

‘Oui mais j’aime bien lire avant d’acheter’ (ben voyons. Trois ans qu’il fréquente la boutique et il ne m’a jamais acheté la moindre Bd, que du manga)

‘Oui mais les clients aiment bien acheter ce qui n’a pas été lu’

 

Simple question de point de vue…

 

Et là y’a trois personnes au fond du magasin. Le père et les deux fils (8 et 10 ans, je dirais). Chacun avec un exemplaire du dernier tome des Blondes dans les mains. Chacun à rire des mêmes blagues. Je ne peux décemment pas aller briser cette harmonie et ce rapprochement au sein de la famille. Et puis ça me donnera une excuse de les mettre en retours.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

lamouette 24/02/2009 19:56

Nous nous les laissons lire à leur guise et puis après ils se plaignent que la tranche des bouquins soit abimée. Et ils ne les rangent pas. Et ils s'endorment aussi. Bref, c'est quoi déjà l'intérêt de laisser des fauteuils dans une librairie ??

Le libraire en question 24/02/2009 20:01


moi de toute facon y'aurait pas la place pour un fauteuil. a la limite ce que je peux faire c'est mettre des coussins par terre, et a force de se faire pietiner, ptet qu'ils comprendront...


Kyni 26/01/2009 22:18

Héhéhé!
Pour lire c'est mieux d'aller dans le rayon librairie du carrefour *sort*

Plus sérieusement, je pense qu'il ne faut pas confondre librairie, librairie-café et bibliothèque XD;

Tu as donc tout à fait le droit de faire le rabajoie, après tout, si on ne t'achètes pas de bd, il finira par ne plus y en avoir du tout XDDD

[A la différence des cafés-librairie où c'est juste l'entrée qu'on paye >__>; ]

Ce commentaire n'avait rien de constructif... je sais @__@

jay 26/01/2009 14:09

Cet articles et les commentaires y référant m'ont bien fait rire. Je fais parti de ces gens qui lisent énormément mais achète peu, essentiellement par manque d'argent (suis encore étudiant). Les manga je l' ai li essentiellement à la fnac. Les BD et les livres en bibliothèque.

Lire dans une librairies je n'ose pas trop. Comme l'a dit je ne sais plus qui j'aurai l'impression de voler le librairie qui fait un métier formidable mais hélas en voie de disparition. Je le fais à la fnac et dans un lointain passé dans les grandes surfaces.

Pour l'anecdote, j'ai acheté mon premier manga à la fnac à 20ans alors que j'allais y lire régulièrement depuis mes 14ans. En m'approchant des portes de sorti je me suis mis à imaginer que des lumières allaient clignoter pour célébrer mon premier achat lol

Corner un page:-o C'est si difficile de retenir le numéro de page??? surtout quand le livre doit etre vendu par après... c'est sidérant!

Pour se renseigner sur un livre, il y a le librairie ou, si on est trop timide, internet. Faut laisser feuilleter mais pas lire, c'est ton gagne pain après tout :-)

la réplique ci-dessous est trop bien:
"Oui mais les clients aiment bien acheter ce qui n’a pas été lu"

Caro. 25/01/2009 20:52

Le plus drôle, dans cette histoire, c'est que si les gens lisent dans ta librairie, ils restent assez peu pour bouquiner dans ma biblio ! On échange ?!? ^^

Charlotte 25/01/2009 20:10

Personnellement, je ne lis pas dans les librairies, enfin un livre entier j'entends ! j'ai toujours cette impression que si je lis plus que quelques pages, je vole le libraire...! d'un autre côté je ne lis pas trop de Bd (joli pour une fille qui a fait un stage en maison d'édition Bd, mais vu l'expérience je pense que ça m'a dégoûtée...!) et pour un roman c'est un peu plus compliqué, quoique je suis sûre que certains ne se gênent pas !
en tout cas, bravo pour le blog il est est vraiment sympa.