Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 00:24

Chouette, c’est Angoulême.

C’est la seule fois de l’année où les médias vont parler de la bande dessinée, Télérama en fait sa couv’ (ils choisissent de parler de Rupert et Mulot, Winschluss, Boulet et Davodeau, preuve une fois de plus du bon goût de Jean-Claude Loiseau en la matière), Libération fait son cahier spécial comme toujours et pour les autres j’en sais rien, mais j’imagine que Télé 7 Jours fera bien un papier dessus, entre deux courriers des lecteurs bien inspirés (oui, moi aussi je trouve honteux qu’il n’y ait pas eu d’hommage à Horst Tappert).

 

Et dans ma boutique, je vais avoir droit aux mêmes discussions stériles avec la plupart de mes clients qui vont, comme toujours, trouver que de toute façon Angoulême c’est élitiste, ça veut jamais récompenser des Bds qui se vendent sous prétexte que ça se vend (apparemment c’est la définition même de l’élitisme, si j’ai tout bien suivi à la stérilité), c’est encore des Bds en noir et blanc faîte par des gens qui ne savent pas dessiner pour des gens qui ne savent pas reconnaître un beau dessin. Bon de toute façon je suis habitué, c’est le genre de propos qui reviennent ici ou ailleurs dès qu’un palmarès ou un ‘top quelconque des meilleurs livres sur les choucroutes partys des sapeurs pompiers (venez nombreux)’ est prononcé. Les ‘essentiels’ de l’année dernière étaient d’ailleurs plutôt consensuels, donc niveau élitisme, ils repasseront (bon ok, l’année d’avant c’était un peu moins accessible). C’est un peu comme si on disait que Tom Waits c’est élitiste, sous prétexte qu’il a une voix qui fait peur et qu’il est tout seul sur son tabouret de bar et de piano. Donc si Tom Waits c’est l’élite, alors l’élite est à la portée de tous (comme dirait l’autre), et ça va pas lui plaire (à l’élite. Tom Waits il s’en fiche un peu, je pense, de tout ça, et se demande même ce qu’il fait dans cette digression).

 

Bref, 90% de mes clients s’en contrefichent du palmarès d’Angoulême (probablement à juste titre, d’ailleurs, moi-même ça m’amuse cinq secondes, le temps de me dire que quoi, y’a ni le Debeurme ni le Ibn Al Rabin, c’est n’importe quoi, quelle bande de ploucs (d’ailleurs si cette année il n’y a ni Pinocchio ni Spirou, j’écris au courrier des lecteurs). Ce qui nous laisse 10% de curieux et de clients de passage qui se réveillent alertés par les médias, et qui veulent découvrir ce qu’est cette Bd tellement spéciale qu’elle a eu le Prix du meilleur album (le Fauve d’or), ça doit être quelque chose, bonjour, vous l’avez lue, elle est bien ? L’année dernière, c’était Là où vont nos pères, et c’est sûr que ça lui a redonné un coup de boost, même si l’album et le bouche à oreille au moment de sa sortie avaient bien fonctionné. En 2007 ce fut Non Non Bâ, et autant dire que, même si on me l’a demandé quelques fois, c’était pas non plus la course à la fève dorée d’Amazonie (et oui, je l’avais lu, et oui, c’est effectivement chouette comme tout, mais difficile à conseiller à des lecteurs occasionnels). Pour les plus curieux et les années précédentes, je vous invite à wikipédier tout ça, y’a un bilan année par année.

 

Et moi je n’y serai pas. J’ai été traumatisé par Angoulême dans ma folle jeunesse d’adolescent qui chaussait du 42 1/2. J’ai donc juré que je n’y mettrais plus les pieds. Quelles que soient les pressions professionnelles (je ne cèderai pas. Quand on jure, c’est pour la vie, et ma parole n’a pas de prix). Demain je vous raconte ce traumatisme, soyez prêts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

jopa 08/02/2009 19:42

Moi aussi j'ai été traumatisé jadis par Angoulême... Mais bon, soyons heureux que des gens se bougent autour de la BD...
Merci pour tous ces articles vraiment agréables.

cyann 01/02/2009 22:40

dites une question bête, ça me prend là comme ça en relisant votre article mais le titre... c'est pas en rapport avec une BD de Fred?

Le libraire en question 01/02/2009 22:51


nan, rien a voir avec Armand.
Mannequin, c'est rapport a Elite. Tout simplement.
Les baskets, c'est le 42 1/2

vous pouvez arreter de chercher


Sarah 29/01/2009 22:28

J'ai hâte de savoir ça, mais je vais essayer de choper un spoiler du côté de tu sais qui. (Ah on me fait signe qu'en fait non).
La seule fois où je me suis perdue (non on m'a oubliée en fait) dans un grand magasin, c'était au rayon BD. Alors je compatirai sûrement beaucoup en lisant ton prochain post.

Le libraire en question 29/01/2009 23:59


suis meme pas sur qu'il connaisse le fin fond de l'histoire, meme s'il doit se douter de ce dont il s'agit


Mélanie 29/01/2009 19:36

Bon ben.... ....

mélanie 29/01/2009 19:32

ou alors t'es un artiste refoulé!!! Tu t'es pointé avec la BD que t'avais fait pendant le cours de maths, tu t'es installé à une table de dédicace avec tes piles de photocopies et là Régis-le-vigile est arrivé et t'as viré! Je brûle?! :)

Le libraire en question 29/01/2009 19:34


ouhla non, je sais super pas dessiner. Je sais a peine faire des traits, alors des formes qui ressemblent a quelque chose, n'en parlons meme pas.
Il ne m'est meme jamais venu a l'idee de faire une Bd ou d'en scenariser une (suis nul en imagination d'histoires)