Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 00:38

De temps en temps, quand affleure le printemps et poussent les tulipes (et inversement), des êtres étranges en profitent pour sortir de leur cachette et venir me rendre visite. C’est très urbain de leur part, d’autant plus que ça brise la monotonie monacale de la vie à la librairie.

 

‘Ding dong’, fait le carillon de la porte tirée.

Bon ok, en vrai y’a pas de carillon. Mais faut vraiment que j’en installe un, ça fait vrai commerce de proximité. Mais pas un simple ding dong (déjà parce que je me sens crétin à l’écrire, alors l’entendre 50 fois par jour…). Non. Moi je voudrais un son qui dise ‘bienvenue parmi chez moi, entrez, n’ayez pas peur, il n’y a pas de raisons, la preuve, je vous accueille avec un son suave, un son qui vous dit bienvenue parmi chez moi, venez jeter un coup d’œil (et acheter, mais ça il faut que ce soit uniquement suggéré, le client ne doit pas se sentir oppressé à peine le pas de porte franchi), venez balayer d’un regard émerveillé les mille charmes déversés par la boutique. Et n’oubliez pas d’essuyer vos pieds en rentrant, sinon c’est dégueulasse et je vais pas non plus passer mes journées à passer la serpillière derrière vous, bienvenus ou non.

 

Bref, y’a un type un peu bizarre qui ramène sa fraise (la bizarrerie étant, je le sais bien, relative, mais croyez-moi, là on frôle l’absolu). Je ne vais pas le décrire physiquement, sinon on va encore dire que je fais dans le délit de sale gueule, mais disons pour résumer qu’il a effectivement une sale gueule (je dis ça évidemment avec toute la compassion, la tolérance et l’amour que j’ai pour le genre humain, mais il y a un moment où il faut se rendre à l’évidence et appeler un chat de gouttière un chat de gouttière (en plus ça rime)). Et je jure sur Jimmy Corrigan que les questions qu’il me pose sont pour de vrai, je ne change pas un mot, elles résonnent encore dans ma tête, limpides (le fait que j’ai tout bien noté une fois la porte refermée a bien aidé aussi)

 

‘Vous faites les cartes Magic ?’ me demande-t-il. Je ne lui tiens pas rigueur de l’absence de bonjour, après tout il a peut-être été couvert par le son du carillon imaginaire, je suis pas toujours très attentif quand je me mets à rêvasser comme un nigaud.

‘Non, désolé j’ai arrêté’

‘ah’

‘eh oui’

‘bon’

‘il vous fallait autre chose ?’

‘non ça va, je vais juste faire un tour’

‘dac’’ (c’est mon tic de langage du moment. Il m’insupporte, il faut vite que j’en trouve un autre. Mon autre étant ‘impec’’, quand on me donne pile la bonne monnaie. Enfin bon, tant que je ne sombre pas corps et âme dans le ‘Ciao Ciao’, tout ira bien, je pourrai vivre avec moi-même, mais pour combien de temps encore ?)

‘Ce sont des dvds, ça ?’ me demande-t-il, montrant du doigt des boîtes juchées sur une étagère.

‘ah non, ce sont des figurines Saint seiya’

‘ah…’

Il poursuit son petit tour (de toute façon, c’est pas non plus la promenade des anglais ni les jardins du château de Versailles.

‘et ça, ce sont des lampes ?’

‘hein ?’

‘là dans la vitrine, on dirait des petites lampes’

‘ah heu non, c’est une figurine Star Wars translucide. En fait.’

‘ah ok. On dirait des petites lampes’

J’ai souri parce que je suis poli et que je suis suffisamment humble pour savoir que je suis au même niveau que les chats de gouttière, et aussi pour que lui constate que le carillon du début n’était pas une supercherie, qu’ici c’est un havre de paix et de papillons qui sifflent en rythme et en chœur (c’est très joli à entendre).

‘et ça se vend ces figurines là ?’

Je trouve un peu étrange que quelqu’un qui collectionne des cartes Magic puisse émettre un tel jugement de valeur sarcastique, mais bon, pourquoi pas, je ne vais pas le prendre pour une attaque personnelle, c’est pas comme s’il me viendrait à l’esprit d’acheter une figurine un jour

‘eh oui, il y a des collectionneurs’

‘ah…et ça, ce sont des dvds ?’

Je mets un peu de temps à comprendre qu’il me montre bien le mur et les étagères derrière moi.

‘non, ce sont des mangas’

‘c’est marrant, ça a la forme de dvds’

‘eh non, ce sont des livres…’

Sur ce, il se met à feuilleter 40 days in the Desert, de Moebius, que j’ai laissé sur le comptoir.

‘ah c’est sympa ça, c’est joli’ (un ami d’Isabelle Bauthian, assurément)

Je me dis que tout n’est pas perdu, qu’il lui reste une sensibilité artistique, un œil acéré trempé dans du bon goût.

‘ce serait parfait pour mon fils, comme livre de coloriage.’

 

Finalement, non.

 

 

Le Lion de Macédoine t1 (Gemmell)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Hesperide 30/03/2009 17:48

On ne perd jamais du temps en cherchant Isabelle Bauthian ^_^

kao 30/03/2009 16:44

wow c'est vraiment spécial comme client.... je me demande si j'aurais a faire à de pareil spécimene si je bosse en librairie =^.^=

(note perso: si les manga ETAIT comme les DVDs ont guallerais moin pour trouvé des meubles pour les rangé Uguuuuuuu )

sinon sympa ton blog, peut etre que je trouverais cette mythique librairie un jour .

bon courage pour le boulot et bonne continuation nyaaaa d=^.^=b (oui l'abus de manga et animé peut avoir une influence sur le comportement )

PankkypH 28/03/2009 17:23

Ah, cher libraire, il faut que je te dise. J'ai rêvé de toi la nuit dernière. Tu nous avais invité à une petite soirée entre amis fort sympathique. Malheureusement, je n'ai plus les détails en tête...
Ne connaissant pas la tienne (de tête), mon inconscient en a inventé une à partir des indices laissés ça et là sur ce blog. Tu avais des lunettes et une barbe de deux jours.

J'espère que mon témoignage ne fera pas gonfler tes chevilles à l'hélium, t'emportant ainsi vers des cieux inaccessibles aux simples mortels (il y a de quoi, moi si je faisais rêver les inconnus avec un blog, je m'attacherais immédiatement une enclume par précaution), mais fallait que je te le dise.

Le libraire en question 28/03/2009 19:38


il faut dire que j'ai tout du fantasme du gars mysterieux trop chouette

par contre, je porte pas de lunettes


tofy 27/03/2009 23:19

et est ce que tu collectionnes les bandeaux pour ton site? je suis prête à t'en faire un...enfin, dès que j'ai le temps...

Le libraire en question 28/03/2009 00:18


avec plaisir, mamzelle

tiens j'ai un truc a t'annoncer, je t'en glisserai un mot bientot


mélanie 27/03/2009 21:12

Ah ça c'est pas geek du tout, c'est sûr! les livres de poche et pas les BDs? voilà qui est surprenant... :)