Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 00:31

C’est moi ou elle me fait du pied là ?

Y’a pas à tortiller, c’est pas une illusion d’optique (enfin tactile, plutôt), elle essaie de toute évidence de me faire passer un message. A moins que ce ne soit au voisin, ce qui m’étonnerait puisqu’on est tout seuls à la table et qu’il lui faudrait une sacrée allonge pour espérer l’atteindre tout là bas à sa table à lui (en plus, franchement, comparé à moi, il est pas terrible. Peu de gens soutiennent la comparaison, je vous l’accorde, mais en tout cas surtout pas lui).

 

Bon, calme-toi mon canard, c’est rien du tout, tu peux gérer, souviens-toi comment c’était au collège, t’as déjà été confronté à cette situation, te laisse pas déconcerter (en fait, c’était à la cantine, je m’étais retrouvé par je ne sais quel concours de circonstances assis en face de Myriam qui, telle l’état des choux fleurs posés devant moi ne me faisait ni chaud ni froid. Elle a commencé à frotter son pied le long de ma jambe, et moi j’ai commencé à la regarder avec des grands yeux de lémurien apeuré, lui demandant tacitement et expressément d’arrêter tout de suite, ça va pas la tête, tu vas salir mes chaussettes blanches, c’est pas le moment, j’ai un exposé tout à l’heure et mon pantalon est trop court. Une marque de frottement de pied sur la chaussette est moins ostentatoire qu’un suçon dans le cou, mais j’ai réussi à tenir dans ce système scolaire sans avoir encore de honte de ma vie (ça allait venir (je vous raconterai)) ni de surnom douteux (idem), c’est pas pour que tout soit gâché sous la table d’une cantine qui sent la javel).

 

Que ferait un gentleman à ma place ? Le premier qui me vient à l’esprit, c’est Phileas Fogg, et lui est parti la fleur au fusil, dépensant un fric monstrueux dans une aventure absurde. C’est pas un bon exemple. L’autre, c’est Edgar, le ‘Detective cambrioleur’, qui n’est pas non plus un super bon exemple. Par contre, ce qui m’inquiète c’est de voir que mes références se limitent aux dessins animés de mon enfance, plutôt qu’à un titre comme Tristram Shandy, ce qui en dit long sur ma culture et sur la raison pour laquelle je vends des livres avec des images.

 

Que ferais-je à ma place si je n’étais pas aussi torturé (fou) ? Je ne peux pas lui faire mes yeux de lémurien, elle prendrait peur, et j’ai bien trop conscience des subtilités des jeux érotico amoureux pour savoir que je ne peux pas lui en parler ouvertement, lui demander ce qu’elle cherche, coquine. Surtout quand aucune contrepartie pécuniaire n’est prévue (car dans ces cas là, on peut dire ce qu’on veut, on a le droit, ça s’appelle un jeux de rôle, j’ai plein de clients qui y jouent, mais je crois que chez eux les épées et les costumes moyenâgeux remplacent les fouets et les guêpières, faudra que je leur demande, on sait jamais, je  pourrais les voir sous un jour nouveau).

 

Je ne sais pas ce qu’elle espère moi, c’est trop compliqué ces relations, tout le côté je te drague, tu me dragues, nous flirtons, on se prend par la main, on va au restau, on va au ciné, je mets ma main sur ta cuisse, tu n’as pas l’air de trop te figer de dégoût, c’est le signal, c’est parti pour le roulage de pelle, je te dis que bon ça va maintenant, je vais rien comprendre au film, je la raccompagne chez elle, je reste pas car le lendemain je dois me lever tôt (9h) pour mes boulets, et le lendemain il faut répondre à ses sms, convenir d’un autre rendez-vous, choisir la couleur de la clôture, aller à des expos le dimanche, trouver un nom pour le chien ET les enfants, se décider entre des couches jetables ou réutilisables, entre allaiter ou non et garder ou non le poster de Michael Jordan dans la chambre. Suis pas prêt pour tout ça moi. Il faut que je le lui dise. Autant étouffer dans l’œuf le peu de jaune qui reste, ne laissons pas déborder la soupe, il en va de mon avenir après tout, suis trop jeune pour en avoir un.

 

‘Excuse-moi, j’ai dû te donner un coup de pied en croisant les jambes. Bon et donc le Ikigami 3, t’en prends combien ?’

 

Note pour plus tard : ne pas accepter de bosser les nouveautés avec les représ au restau. C’est pas bon pour la digestion.

 



G. (Berger) et Un artiste du monde flottant (Ishiguro). Et là je commence DrBloodmoney (Dick)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

levraiclaude 19/04/2009 22:54

ah non mais attends, je ne t'ai jamais lu

levraiclaude 19/04/2009 21:39

non mais attendez c'est MOI l'instigateur du "suicide-toi avec une pelle", il y a déjà quelques mois ( bon la je poste depuis chez le faux claude qui est légitime quand même )
en tout cas retiens bien, que le suicide pelleté est la seule issue possible pour un mec aussi caricatural que toi

Le libraire en question 19/04/2009 21:43


ah?
bizarre, moi je me trouve super complexe et fascinant. simple question de point de vue

n'hesite pas a continuer de me lire, il faut croire que la caricature te plait


Claude 18/04/2009 14:16

Je m'insurge, le suicide toi avec une pelle était de moi !
Halte à l'usurpation !

Le libraire en question 18/04/2009 14:30


ooooooooooh
en fait comme j'avais pas publié ton message juste avant, j'ai cru que tu revenais a la charge avec un autre pseudo et toujours avec cette histoire de pelle

oops
mais je comprends mieux alors

c'est encore mieux, ca veut dire que mon autre fan etait persuadé que j'avais un ego enorme parce qu'il a tout compris a qui je suis et ce que je fais et que j'allais le censurer juste parce qu'il
ne me trouve pas drole. eh beh...

donc désolé Claude, du coup je trouve ton suicide toi avec une pelle plutot marrant


Jo 18/04/2009 10:35

tu aurais pu tout de même vérifier avant d'affirmer que mon adresse mail n'était pas valable. elle l'est, comme ce commentaire, et comme celui d'hier. je n'y connais pas grand chose en matière de blogs, mais j'ai envie de dire que celui-ci est trop consenti et que je déteste. OK, je n'ai pas lu ton aventure en entière, mais ce que j'y ai trouvé m'a fortement déplu, et m'a donné des hauts le coeur.
heureux de savoir que tu ne m'aimes pas. mais honnêtement heureux de voir que tu m'as publié. allez, bisous.

Le libraire en question 18/04/2009 11:05


tous tes autres mails n'etaient pas valables, a moins que t'aies acheté le nom de domaine de leroy merlin

je ne sais pas ce qu'est un blog 'consenti' ni ce qu'est une 'aventure en entière', mais j'imagine que ce que tu tentes de dire c'est que c'est pas ton truc. Ce qui est tout de meme un peu plus
interessant comme commentaire que 'suicide toi avec une pelle', tu en conviendras

je ne censure pas les commentaires, tout du moins pas pour les raisons que tu imagines (ego surdimensionné ou critiques negatives), donc y'a pas de raison que j'efface celui là. Et non, je n'ai
rien contre toi, je ne sais meme pas qui tu es, t'es juste un mec qui ecrit toujours la meme phrase censée etre amusante ou insultante, je te cache pas que ca me passe un peu au dessus.


Matilou 17/04/2009 23:06

Je réclame le droit de revenir à la ligne quand ça me chante! (dis au fait, j'pensais pas qu'il (elle?) existait, debiloff profondikum.)AHHHH! je viens de recevoir une décharge électrique en approchant le doigt de la touche entrée; j'crois que mon ordi est piégé...non, j'ai pas l'impression de saturer les commentaires, c'est juste que je serai pas là la semaine prochaine, j'prends juste un peu d'avance. Alors: noir, je ferme, orange, je valide...(pas terrible non plus le choix des couleurs).