Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:46

Ça n’aura échappé à personne (enfin j’espère) : le nouveau Marc-Antoine Mathieu est sorti. Il est beau, il est grand, il sent bon le Acquefaques chaud et il fourmille d’idées de partout qui vous feront vous exclamer autant que rire de bonheur et de joie de lecture retrouvée.

 Je n’ai pas le talent de monsieur Mathieu (loin s’en faut. Et puis ça va hein, suis pas le seul), mais je suis super fort en transition. Celle-ci est toute trouvée car, tout comme son protagoniste, moi aussi je suis décalé (je vous ai pas menti. Super fort, même). J’ai connu une semaine faste niveau rendez-vous avec mes amis représentants qui s’étaient tous donné le mot pour venir dans ma contrée sensiblement au même moment. Il faut croire que, tout comme le fond frais (ruez-vous sur le Philémon, au fait), j’étais dans l’air.

 Media Participation, Delsol, Flammarion, Belles Lettres, Interforum, un vrai défilé dans mes locaux désertés. Qui viennent donc m’expliquer que à y’est, c’est l’été, t’en veux combien de nos machins d’avant les vacances, on fait une OP avec des sacs de plage ?

Ce qui nous permet de nous sortir un peu de cette douce léthargie qui tapissait ce début d’année, avant qu’ils aient tous les résultats de l’année précédente et les orientations à venir. Bon pour Ankama c’est simple, leur orientation consiste à ne plus s’orienter. On arrête les mangas, on arrête nombre de séries signées ou  non encore sorties (mais bien dessinées), on freine des deux pieds, on fait le dos rond et on se concentre sur ce qui marche vraiment.

 

Je suis tombé récemment sur une jolie plaquette, faite avec le concours de chiffres GFK, c’est dire si c’est du sérieux, avec des graphiques fort à propos qui devraient achever de me convaincre que je fais fausse route mais que eux sont là pour me montrer le chemin (ils deviennent quoi, au fait, Kyo ? ). Chouette. Qu’est ce qu’ils ont inventé ce coup-ci ?


Ce que montrent ces chiffres, en gros, c’est que le manga il recule (mazette, j’avais pas remarqué) mais que le comics il explose (après avoir pas mal baissé, mais il faut croire que c’est un détail). Moralité, il faut un peu laisser tomber le manga (de toute façon, Naruto c’est plus ce que c’était) et beaucoup miser sur le comics (enfin surtout DC). C’est le graphique en barres qui le dit. Je devrais donc, pour bien faire, réorganiser la librairie et changer mes meubles car le changement, c’est là tout de suite maintenant et en collants.


Ces chiffres ils montrent aussi que comme la moitié des sorties sont le fait de petites maisons d’édition ALORS MEME qu’elles ne font qu’un quart de la part de marché global, c’est bien la preuve qu’il faut les zapper des commandes et des facing et se concentrer sur ceux qui vendent. Sur les gros. Ceux qui vendraient encore plus si on étalait Boule et Bill sur toutes les tables plutôt que de laisser une chance à ces romans graphiques indépendants à la con, ceux qui sont persuadés que tout passe par l’occupation d’espace, façon Gengis Khan et qui sont encore dans une logique de mise en place avec des piles plus hautes que mon plafond. J’ai moi aussi mes propres jolis camemberts et mes fichiers excel, et mes piles sont parfaitement perpendiculaires, merci pour elles, et j’en arrive à des conclusions diamétralement opposées. C’est curieux. Moi ce sont justement ces 50% là qui me permettent de boucler mon année et de fidéliser ma clientèle et de me permettre de m’appeler Libraire avec un L majuscule qui fait bien.


Autre argument : quand les films sortent, les ventes des bds qui correspondent explosent, faut penser à en faire des mises en avant visibles bien en avant tout devant. Sauf que bof. Moi quand un film sort, ça fait des bulles sous forme d’augmentation de 0% des ventes (sauf sur Watchmen ou V pour Vendetta ou Sin City). Je suis pas une grande surface, c’est pas mon positionnement, m’en fiche un peu. Je les aurai quand même, sait-on jamais, mais c’est pas pour autant que ça jouera sur mon chiffre d’affaires. J’ai parfois l’impression que les éditeurs oublient que mon but du jeu à moi aussi c’est de vendre des livres. Et de les vendre bien.


Révolution des chiffres, l’étude montre que quand on met en place des tomes précédents en piles lors de la sortie de la nouveauté, eh bien on en vend.


Oui enfin ça, n’importe quel libraire un peu sensé le fait déjà depuis belle lurette. Certes, faut pas avoir la tête dans le guidon des sorties et savoir virer un titre de l’office pour mettre du fonds à la place. Ça c’est sûr. Et faudrait même le faire de plus en plus (Halte à la dictature des offices, crénom de nom ! ). Mais c’est du bon sens. Un tome 2 sort d’une série qui a encore du potentiel, eh bien on reprend du tome 1 pour refaire une pile plutôt que de se contenter des ventes initiales. Une pile qui prendra la place d’une nouveauté qui de toute façon ne se vendra pas. C’est l’essence même de notre boulot : jongler avec les piles sur un pied en faisant tourner des ballons sur notre nez (ça fait rire les enfants, etc etc).


Tout ça pour dire qu’elle m’a bien fait marrer, cette plaquette. De l’art de manipuler les chiffres n’importe comment


Pour couronner le tout, cette même semaine, on me propose une opération éditeur super intéressante qui consiste à offrir des tomes gratuits pour l’achat de deux Bds. Bon, c’est assez courant, pourquoi pas, ça dépend des livres à offrir, mais c’est sûr que ça fait toujours plaisir aux clients. Le but du jeu étant évidemment que moi, en tant que libraire, je dois commander deux fois plus de livres du fonds que de primes reçues. Sauf que eux me demandent de commander 120 Bds pour 30 primes, car tu comprends, tous les clients les réclament pas, alors à vous on vous en refile une pour quatre achetées.

- Bah non alors. Ou alors tu me fais des conditions commerciales et j’en profite pour refaire un peu mon fonds chez toi, oui, jouons le jeu la main dans la main après tout, je vous aime très fort et je sais que toi aussi.

- Ah non on peut pas, désolé, tout est bloqué, ils ont besoin de tréso là à cause de Virgin et de Chapitre qui vont mal.

Ne surtout pas aider les librairies. Ça me parait d’une logique à long terme absolue. Et tout faire pour qu’elles se transforment en Virgin, justement, et qu’elles suivent sa route….

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

miawka 01/05/2013 11:00


J'avoue que les OP, c'est toujours un calvaire pour un résultat qui ne brille franchement pas. Obligée de me coltiner toute une série des Profs pour la sortie du film alors que je vends la série
doucement. Pareil pour les 75 Spirou. Deux box, trois ventes.


Heureusement, on a des représ qui savent bien que si c'est non, c'est non et qui n'insistent pas sur les OP.


Tu as fais les 48h de la BD ?


On s'en doutait, mais à voir en vrai, c'était quelque chose. Quel plaisir de voir les gens rentrer : "c'est ici pour les BD gratuites ?", de répondre oui, de leur filer et de les voir se barrer
sans visiter la librairie. Ah c'était utile comme OP, c'est clair. 

Le libraire en question 02/05/2013 14:09



vi j'ai fait les 48h bd. Je serai moins severe que toi car je trouve ca bien, comme démarche. Apres, oui, l'effet commercial est nul et inexistant, mais au moins on parle Bd et ca fait se
deplacer des gens en librairie...



Marc-Edouard 19/03/2013 16:49


Cré-moé, cré-moé pas, quéqu´ part en Alaska
Y a un phoque qui s´ennuie en maudit
Sa blonde est partie gagner sa vie
Dans un cirque aux Etats-Unis....


A+ le libraire

La souris blonde 18/03/2013 17:59


Aaaaaaaaaaaaah... Avoue que ça fait du bien quand ça sort, hein ?


C'est vrai ? C'est vrai ? Chapitre va mal ? Mais c'est une vraie bonne nouvelle !


(Beau dommage, ça c'est une référence qu'elle est canadienne)


(ce commentaire est complètement décousu, mais que le libraire qui n'a jamais écrit un truc complètement décousu me jette la première pile)

Le libraire en question 18/03/2013 18:09



oui, je ne suis pas un homme de frustrations, il fallait que ca sorte.


Et j'espere que t'as la complainte du phoque dans la tete, à present