Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 23:21

Figurez-vous qu’hier, c’était mon anniversaire.

Eh oui.

37 ans.

Le temps passe hein ?

Je fais partie des gens qui aiment bien leur anniversaire. Déjà parce que je suis né au mois de juin (mes parents ont bien calculé leur coup (si j’ose dire) et ont programmé la délivrance pour le solstice d’été, histoire d’espacer parfaitement sur une année la distribution de cadeaux entre noël et anniversaire. Bien joué), ce qui me permet d’organiser un BBQ. Souvent sous la pluie, certes, mais un hamburger au BBQ sous la pluie sera toujours meilleur que n’importe quelle autre nourriture sous un toit à l’abri. Ensuite, parce que j’aime bien être le centre du monde pendant une journée entière. Tout ça pour une simple histoire de rotation de la Terre. On s’accroche à des trucs un peu concons parfois, pour être heureux, n’empêche.

 

Toujours est-il qu’hier n’a pas dérogé à la règle, on m’a souhaité mon anniversaire tout plein (c’est un des avantages de Facebook, sinon à peu près le seul), on m’a dit que j’étais beau et toujours jeune (oui oh…), on m’a offert un peu des cadeaux et j’ai mangé du melon. Une journée parfaite. Et en me couchant après cette journée chargée en émotions diverses, je me suis rendu compte que dis donc toi, tu serais pas en train de faire ta crise de la trente-septaine là, des fois ?

 

Car si je fais un peu le bilan de ma vie d’en ce moment, outre le fait que je viens assez peu par ici vous raconter la vie de la librairie (la mienne, perso, est tellement plus agréable à retranscrire, vous êtes pas psychothérapie, merci beaucoup, ne bougez pas, si je me pousse on peut tenir à plusieurs sur le divan), je vois bien que je régresse complètement. Mais alors, quelque chose de bien. On ne peut pas franchement dire que j’aie une vie compliquée, pourtant. Je vis seul dans un appartement au calme, plein de lapinous gambadent dans des champs autour de chez moi, je n’ai ni enfants ni femme ni volonté d’en faire ou d’en acquérir, je n’ai pas de dettes, j’ai un équilibre familial quasi indécent par les temps qui courent et un boulot que j’aime. Et en plus, je n’ai pas encore lu tous les livres.

 

Non, franchement, il n’y a aucune raison pour moi de ne pas vivre dans le présent, de ne pas affronter mon quotidien d’un pas vaillant, avançant sereinement vers un avenir verdoyant qui trinquera à ma santé.

Sauf que.

 

Sauf que bah là, plutôt que de piocher dans ma bibliothèque contenant à peu près 300 romans à lire (oui, j’ai tendance à cumuler par peur de manquer un jour), je suis allé piocher le roman qui m’a le plus marqué à la sortie de l’adolescence bourgeonnante : Ca, de Stephen King. J’en suis à la moitié, et j’ai l’impression d’être reparti 20 ans en arrière, de revivre ces mêmes émotions d’un été passé à lire et à trier mes cartes de baseball. D’ailleurs, transition toute trouvée, pas plus tard qu’hier, voilà pas que je commande environ 150 paquets de cartes, des bouts de cartons tout cons tout bêtes qui ne valent rien et pourtant coûtent une fortune (et c’est même pas du Apple, en plus), objets à la gloire d’athlètes payés des sommes honteuses pour tenter de taper avec un morceau de bois dans une balle lancée à 150km/h tout en portant le même uniforme ridicule qu’il y a 120 ans. OUAIS BAH M’EN FICHE.

 

Ce soir, j’ai même téléchargé et regardé un match de basket opposant les Spurs et les Suns de 1993.

Et accessoirement, en ce moment, je ne regarde que des films du XXème siècle.

 

Je m’inquiète.

Comme si ça ne suffisait pas, déjà, que je vende des bandes-dessinées toute la journée, très rarement en costard (ce serait une idée, notez), avec même pas une machine à café près de laquelle parler de la coupe du monde ou de l’amour est dans le pré. Je ne peux même pas être scotché à mon smartphone toute la journée vu qu’on capte que dalle à la librairie. Mes signes extérieurs de richesse sont réduits à néant, bien que je pourrais garer ma Fiat Punto de 2002 devant la librairie, histoire d’en imposer un peu.

 

Il faut que je réfléchisse à tout ça. Mon immaturité est forcément un reflet de mon absence d’ambition dans la vie. C’est pas comme ça qu’on va me canoniser, m’appeler Georges et m’envoyer terrasser le dragon Amazon (ça n’a pas grand rapport avec la choucroute, sinon que c’est d’actualité et qu’après tout, suis ici pour parler du métier). Les vacances tombent à pic.

 

Rendez vous dans quelques semaines.

J’aurai terminé ma crise.

Je porterai une cravate.

Je tâcherai de me reproduire car je suis biologiquement programmé pour, en tant qu’adulte..

Fini la rigolade.

Mais avant ça, je fais à chacun d’entre vous un bisou sur le nez.

 

 

Et un bisou spécial pour mon apprenti à qui je n’ai plus rien à apprendre (en fait si, mais je préfère qu’il parte confiant et gonflé à bloc) et qui va donc suivre sa voie loin de moi. En attendant la prochaine portée d’apprentie, prévue pour début Août.

 

Zou.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Violaine 08/07/2014 22:34


Moi j'aurais adoré être ton apprentie ! 

Vikler 07/07/2014 22:56


Les costumes, les enfants, je ne suis pas sûre que ce soit très utile au final... Alors, en retard mais sincèrement, un bisou esquimau à toi aussi !

Marc-Edouard 29/06/2014 23:24


Moi, un an de moins ( j'aurai 36 en octobre ) ; Bon , pour la cravate abandonne l'idée car je me vois mal te donner du "Monsieur" ( comment on pourrait te vanner pendant les dédicaces  après
çà ) . En ce qui concerne les apprentis : Kévin nous manquera mais  en même temps j'ai hâte de mettre les nouveaux à l'épreuve .


 


A+ Le libraire !

nanou 28/06/2014 07:53


37 c'est un bon début pour le costume ... ou la tenue de cosmonaute ... J'attends de voir ça.


Très bon anniversaire et plein de bisouxx

songe 28/06/2014 06:34


;o nous avons le même âge :o