Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 19:57

Les amis, les amours, il faut qu’on parle.

Oh je sais, c’est rarement bon signe quand on annonce ça de but en blanc. Ça ne l’est pas, d’ailleurs. C’est la gorge nouée et les entrailles serrées que je vous annonce que je m’en vais.

Je ne sais pas où, je ne sais pas combien de temps, mais notre aventure (pour l’instant) s’arrête ici, là, maintenant, en ces lieux généralement portés sur la gaudriole où résonneront encore pendant longtemps j’espère les rires de mes clients cachés derrière mes apprentis apeurés.

Il me faut pour l’instant me concentrer sur d’autres projets, d’autres herbes vertes, dans lesquelles j’espère nous gambaderons vous et moi main dans la main et doigts de pieds embrassant les coquelicots en fleur.

Ceci n’est pas un adieu (blablabla cliché bidule blablabla) mais un au revoir (re-cliché blablabla). Je vais à présent passer parmi vous et déposer un léger baiser sur votre nez.

Avec tout plein de tendresse fébrile dedans.

 

J'en profite pour remercier une nouvelle fois Miss Gally de m'avoir ouvert les portes du monde merveilleux des blogs Bd, Laurence pour m'avoir ouvert les portes du monde merveilleux de la presse écrite, les dessinateurs qui ont pris sur leur temps de talent disponible pour habiller ce site, et vous tous qui êtes là depuis le début ou depuis la fin, qui avez suivi et donné des conseils de lectures et qui m'avez donné la motivation de continuer jusque là. 3 ans 1/2 et 450 articles publiés, c'est quand même déjà pas mal.


Allez, je prends ma loutre sous le bras, je me retourne une dernière fois, j’éteins la lumière…
Rideau
(métallique)

Partager cet article

Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

JAUNE 07/03/2012 14:36


J'espère que ce n'est que ce monde virtuel que tu quittes, et non la librairie, la vraie, l'unique (enfin avec la mienne ^^)


Bon vent, confrère, celui qui a eu l'idée du blog qu'on rêvait tous de créer un jour, sans le savoir! !


 


Joe alias Jaune

Yulenka 23/02/2012 14:48


Ah bah voilà. Pff. Pas drôle.


Moi je suis totalement pour un petit coucou annuel pour nous donner des nouvelles !!! Ou alors oui, nous allons devoir venir errer, à l'affût de la moindre petite new ici...


Bonne continuation, c'était un grand plaisir de vous lire et un super défouloir pour la libraire que je suis qui ne peut pas dire tout ce qu'elle veut sur son blog parce que certains de ses
clients y vont.


Ca va manquer...

Ccil 23/02/2012 09:19


Miséricorde! Je viens de découvrir cet abandon de Blog! Que vais-je devenir? C'est pas un chouette cadeau d'appprendre ça le jour de son anniversaire, vraiment pas... Je soupçonne mon absence de
lecture ces dernières semaines, d'en être la cause... Je vais donc continuer à vaquer à mes occupations de petite libraire sans vous. Vous avez égayé mes journées de travail. Je saurai me
remettre de cette absence (on se relève toujours), il y aura d'autres aventures, n'est-ce pas? Bonne route à travers les méandres de l'écriture et vive les loutres!

la jèremulie 11/02/2012 13:56


Oh non ! La glande au boulot n'aura plus même goût sans vous. Bon courage pour la suite, et ne vous laissez pas faire par la hausse de la TVA !

Le libraire en question 13/02/2012 10:39



oui oh, les editeurs ont laaaaaaaaaargement augmenté leurs prix, ca devrait aller.


pour nous tout du moins. pour les consommateurs, je sais pas



Claire_C 11/02/2012 13:35


bon alors oui le teasing c'est bien joli, mais il parlera de quoi ce bouquin?


 


Et puis aussi merci quand même, c'était chouette ce jeu de cache-cache. 


La bise

Le libraire en question 13/02/2012 10:38



c'est du secret !


 


merci ma très chère Claire, à bientôt par ailleurs