Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:15

Début de l’intro :

Ce matin, j’avais prévu de me lever une heure plus tôt pour faire un peu de paperasse, regarder mes chiffres du mois de Mai comme ils sont beaux et me préparer psychologiquement à affronter ce mercredi qui sent bon les vacances qui arrivent à plein régime (c’est fou le nombre de lycéens qui viennent acheter des mangas pour les aider à réviser le bac). Bon évidemment, comme toujours, mon cerveau a tout plein de bonnes idées et résolutions mais mon corps n’est pas forcément d’accord. Il a nié le réveil et a seulement accepté de se lever à l’heure habituelle.

Fin de l’intro.

 

Alors c’est bien gentil de faire passer des entretiens et de se trouver le parfait petit apprenti pour la rentrée à venir, mais ça veut surtout dire que pour un élu il y a de nombreux déçus. C’est la règle, c’est moche, mais il faut l’accepter. Enfin surtout ceux qui sont rejetés sur le parvis comme des malpropres, au milieu des pigeons et des sondeurs (je vous laisse décider s’il s’agit d’une image).

 

Cette année j’ai quelques clients qui ont eu vent du poste à pourvoir et qui se sont porté candidats. Bon j’étais pas super chaud, je suis pas persuadé que donner des ordres à quelqu’un que vous serviez soit la meilleure base pour une relation saine au boulot, mais pourquoi pas, je ne suis pas non plus entouré que de tocards, ils ont bien droit à leur chance comme tout le monde, je les ai juste prévenus que c’est pas parce qu’on se connait et qu’on se tutoie qu’il va y avoir du favoritisme, je serai intransigeant, salut, tu connais le projet Voltaire ? Ils ont été 2-3 à passer l’entretien, s’en sont pas mal sortis, mais moi j’étais à la recherche de perfection malléable et ils n’ont pas fait l’affaire.

 

Et j’ai donc du le leur annoncer.

Ce fut pas joli joli.

Le problème quand on passe un entretien et que tout va bien, c’est qu’on va gamberger, se faire des films, se voir déjà en haut de l’affiche et des piles de livres prêt à conquérir le Titanic, on a déjà opté pour le choix délicat des baskets ou chaussures de ville (le confort ou les gonzesses ?), on réfléchit à l’endroit où on va mettre la photo des enfants et on songe à appeler mamie pour lui dire que à y’est, c’est bon, je ne suis plus un raté, je vais devenir libraire !

‘-Mais qui est à l’appareil ?’

 

 Et d’un coup d’un seul c’est tout un fantasme rêvé qui s’envole, la photo est remplacée par un choux de Bruxelles et le Titanic est tout coulé tout rouillé tout en bas dans l’eau toute froide gelée où personne vous entend souffler dans votre sifflet. C’est un peu comme si je leur annonçais sur l’autel que oui, non, au fait le mariage ça va pas être faisable, j’en ai rencontré un autre, c’est bien toi, c’est pas moi, c’est juste que tu comprends, il est meilleur que toi avec plus de potentiel et en plus lui n’aurait jamais choisi de dragées au chocolat et puis bon de toute façon je suis nul en valse, on aurait été coincés dès le début.

 

Mais il faut tout de même se relever, il reste bien plus que des cendres, le phénix renaîtra de la marmite de soupe à l’oignon, je ne suis pas le seul libraire du coin, j’espère avoir éveillé en eux un semblant de vocation et qu’ils trouveront un vent frais vent du matin pas loin.

 

Sinon :

Tout à l’heure j’ai expliqué à mon futur apprenti de dans 2 mois pile que au fait, autant que tu le saches, je suis l’auteur du blog leslibrairessecachentpourmourir.com. Il a souri poliment, avec absolument aucune idée de ce dont je parlais, comme si je lui annonçais que au fait, j’ai une loutre dans le jardin, elle s’appelle Berthe aux grandes palmes, je lui donne du jambon de temps à autres et des cœurs d’artichauts le dimanche. Comme quoi la célébrité est une notion très relative.

‘- T’en as jamais entendu parler ?

- Heu non

- Vraiment ?

- Non ça me dit rien

- Non parce que bon, j’ai mon petit succès, tu vas voir à l’infl ils vont beaucoup t’en parler

- Oui d’accord.

Je sens bien qu’il ne me croit pas. Ou qu’il s’en fout.

- Non mais pour de vrai, y’a eu un article dans Télérama, tu verras

- Ah oui ? C’est cool

Oui bon il s’en fout

- Ils vont tous se douter à l’école que l’apprenti en question c’est toi, tu seras passé sur le grill, je préfère te prévenir, faudra que tu sois fort et que tu ne dises rien

- Heu oui. Sinon tu m’as pas dit que t’avais des listes à me montrer ?

- Ah oui. ‘Fin bref tu verras. D’abord.

 

Ça aurait dû être une question éliminatoire pendant l’entretien, j’aime bien qu’on m’admire par défaut. Tandis que là il me prend juste pour un mec parmi trois millions qui a un petit blog et des rêves de grandeur. Ça doit être ça, la perspicacité.

 

Début de la conclusion

Bon, toujours est-il que je suis fatigué, tiens. Après tout j’ai failli me lever plus tôt ce matin.

Fin de la conclusion

 

 

J’ai lu Que ma joie demeure (Giono), qui m’a été offert il y a très longtemps par un bon ami à moi. C’était beau comme tout, et en plus y’a des loutres dedans, que demander de plus ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Xofia 23/06/2010 19:35



wouh, j'adore la conclusion!!! :) non mais ne paniquez pas (parce que déjà, c'est quand même un coup dur de ne pas être aussi connu que vous le pensez!) j'ai aussi apprécié le
reste...mais cher libraire masqué, vous m'avez scotché sur le: (...)je suis fatigué. Après tout, j'ai failli me lever plus tôt ce matin. :) et ouai y'a des fois comme çà où on s'attache aux
détails...



Le libraire en question 23/06/2010 23:08



moi j'aime surtout quand mes lecteurs sont capables de voir les details...


 


merci!



yueyin 05/06/2010 13:11



Alors qui est le plus chanceux, l'apprenti ou le libraire ?



Le libraire en question 05/06/2010 13:28



la question se pose-t-elle seulement?



Tortoise 05/06/2010 11:00



J'aime bien sa diplomatie, moi aussi, je sens qu'il va nous plaire, ton acolyte ^^



Stéphanie 05/06/2010 09:55



le stagiaire doit se dire que cela promet :)



Le libraire en question 05/06/2010 13:29



attention a ne pas l'appeler 'stagiaire', ca se vexe facilement un apprenti



Kp 04/06/2010 04:23



Je n'ai pas fait de formation libraire, et ne compte pas en faire (pour l'instant) et pourtant je connais ce blog. It's a mad mad mad mad world!



Le libraire en question 04/06/2010 09:39



heureusement que tous mes lecteurs ne sont pas des apprentis


par contre tous les apprentis sont lecteurs