Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 00:34

Je m’étais fixé pour objectif aujourd’hui de profiter du fait de ne pas avoir tous les marmots dans les pattes pour faire un poil de ménage. L’équivalent, un mercredi de vacances, de laisser les gosses chez les grands-parents pour prendre le temps, ô joie, de faire une lessive et étendre le linge. C’est sûr qu’il y en a quand même eu un de temps en temps pour venir me demander ce qu’on mange ce soir ou dire ‘je m’ennuie, qu’est ce que je peux faire, y’a rien à la télé et Matéo a cassé ma DS’, mais dans l’ensemble je fus laissé tranquille. C’est mauvais pour les affaires, mais bon pour les nerfs.

 

J’ai commencé par arriver plus tôt à la librairie (autant que l’heure d’hiver soit mise à profit, ça me permet de me voir autrement que comme une grosse feignasse de larve sangsuée à son oreiller) pour passer l’aspirateur et laver par terre. Rien de tel qu’une bonne odeur de javel pour accueillir les clients de bon matin, ça les rassure, ils ne regardent pas la poignée de la porte avec suspicion, ne se demandent pas si quelqu’un a craché dans leur Yop ce matin et se sentent en confiance. Et au moins, pendant qu’ils admirent le sol, ils ne lèvent pas les yeux en direction des araignées (je les garde pour Halloween, quitte à reprendre une fête qui n’a aucune signification pour nous, autant faire le plus vrai possible), tout le monde y gagne.

 

En fait, la boutique elle-même est plutôt propre et bien rangée (et non légère et court vêtue) et prête à accueillir les sélections de Noël et les artilleries lourdes des divers éditeurs qui mettent beaucoup de temps et d’énergie pendant les réunions du lundi matin pour déterminer à quel moment précisément il vaut mieux sortir leurs grosses nouveautés : fin Octobre ? mi-Novembre ? fin Novembre ? Pfiou, on risque d’y passer quelques heures les gars, prévenez vos femmes et arrêtez de mettre à jour votre statut Facebook. Ce qui ne va pas, c’est la réserve. J’y entasse tout plein de trucs en me disant que allez, je les filerai aux clients. Je déteste jeter. J’ai un carton chez mes parents rempli de choses parfaitement inutiles mais qui revêtent, quelque part, une dimension nostalgique et je suis incapable de me résigner à les jeter. Je dois avoir un bout de coquillage ramassé en Floride, un bout du mur de Berlin (bon ok, ça c’est chouette), des brochures de villages attrape touristes du Canada, un vieux Walkman qui ne fonctionne plus depuis des années, un stylo des Knicks qui ne marche plus non plus etc. Et je ne peux m’empêcher de me dire que cette plaquette publicitaire de Murena fera plaisir à un client un jour, autant la garder, je ne vis que pour rendre mes clients heureux, je sers la science et c’est ma joie, comme dirait Disciple.

 

J’ai briefé mon apprentie, je lui ai dit que bon, tu tiens la caisse, sois sage, oublie pas de mettre les achats sur la carte de fidélité et de dire merci et au revoir (ces jeunes, ça peut être très malpoli parfois) et souviens-toi de ce que je t’ai toujours dit : pour être une bonne libraire plus tard, fais tout pareil que moi. C’est pas compliqué comme métier. Et pendant qu’elle tenait la caisse et les clients, j’ai enfilé ma tenue de spéléo, j’ai sorti ma lampe frontale et je suis parti explorer des frontières où la main de l’homme n’a jamais mis les pieds.

 

Zut, je voulais me comparer à un spéléologue célèbre, dire qu’il n’avait rien à m’apprendre, mais je me rends compte que je n’en connais aucun. Celui qui s’en approche le plus serait Haroun Tazieff, c’est dire. Quoiqu’il s’en est mieux sorti que les époux Krafft, mais ça c’est une autre histoire. J’ai beaucoup de tendresse pour ces derniers, d’ailleurs, même si la lave n’a pas tendance à m’attendrir. Il faut dire qu’à la fin du CM2, pour nous aider à passer à notre prochaine étape décisive dans les meilleures conditions possibles (mais on est jamais vraiment préparé pour le Collège. Quoique je vois pas bien pourquoi on nous entraînerait à être balancés sur une pile de cartables ou à tenter de rouler des pelles au pied de l’arbre à la récré), on nous a offert un livre illustré. L’ordre des choix était fonction de son classement de fin d’année, et moi j’étais troisième (eh oui. J’aurais dû être deuze, mais ça c’est une autre histoire). Le livre sur les requins m’est passé sous le nez, mais je n’ai pas pu résister à cette couverture rouge avec un gros volcan en fusion et un Maurice et une Katia au milieu. On ne fait pas toujours des choix très lucides quand on a dix ans, mon instinct n’était pas aussi affûté qu’aujourd’hui.

 

Bref, on sentait bien que j’avais pas fait le ménage là-bas depuis des lustres, je m’attendais même à me prendre un coup de grisou d’un instant à l’autre ou à y trouver un œuf de dodo (ça ce serait vraiment chouette, même si je saurais pas trop comment m’y prendre pour le couver). Mais rien de tout ça, seulement de la poussière.

 

D’ailleurs, comme ils le disent si bien dans ce gros livre (adapté par Crumb, d’ailleurs, faites vous plaisir), je suis poussière et du coup j’y retourne. J’espère que mon fil d’Ariane sera assez long et que le Minotaure n’est pas mort de faim (j’amène un vieux granola retrouvé sous le bureau, au cas où).

 

 

 

The Poet (Connelly). Ça faisait longtemps que j’avais pas lu un polar ‘efficace’ à l’Américaine, c’est pas déplaisant. Mais bon, j’en ai lu un peu trop par le passé pour vraiment l’apprécier. Il y a dix ans j’aurais sûrement adoré.

La fin des temps (Murakami). Toujours aussi chouette, même si la thématique est un peu moins abordable.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Bebeche 02/11/2009 15:51



Aussi oui, mais tu bois pas d'alcool... ;-)



Bebeche 02/11/2009 14:44


Ouais bon d'accord Halloween n'est pas "significatif" pour nous (encore que certains te diront que vu les origines celtiques ça se discute bla bla bla) mais oui bon d'accord quand on était mômes
nous on fêtait pas ça, ça résonne pas en nous etc...ok. Mais est-ce une raison pour refuser que les gômins d'aujourd'hui aient une bonne raison de se déguiser, de jouer à se foutre la
trouille et de bouffer des bonbecs ? Franchement, se taper un repas de famille de trois plombes et aller ensuite tous ensemble fleurir la tombe de mémé c'est quand même moins fun !


Le libraire en question 02/11/2009 14:49


ah mais moi je vote pour Halloween, sauf que je trouve un peu pathétique cette recuperation commerciale a tout prix, alors qu'ils voient bien que ca prend pas plus que ca, que le Francais n'est pas
pret. Et surtout, le justifier en nous expliquant que mais si, les origines celtiques, c'est nous ça, oubliez pas, allez, une citrouille pour papa et une pour maman.

Sinon on peut toujours tenter de recuperer la BeerFest


Brigh 31/10/2009 17:43


Avec tout ça as-tu eu le temps de lire "Street Angel" et "Le vagabond de Tokyo" paru au Lézard Noir ?


Le libraire en question 01/11/2009 12:33


nan, ils sont sur ma pile du w-e. a priori le premier m'interesse beaucoup moins que le second


nekita 29/10/2009 20:04


ça me rappelle Gaston Lagaffe qui roupille dans sa méga-grotte de courrier non envoyé... t'endors pas libraire !
 
nous on a une méga réserve qui n'a rien de poétique, néons, lino et clim (pasque nos pti livres doivent pas prendre froid ni chaud. les bibliothécaires si.)

Des gros rayonnages à volants qui se coincent les uns après les autres.
Les réparer ? mééééé nan ! il faut attendre qu'il y en ait une dizaine qui craquent pour déplacer le meussieur et sa grosse clé à molette, sinon c'est pas rentable.
Pour la poussière on a ça aussi, mais je sais pas pourquoi, beaucoup moins que chez moi.

Bon si on a pas de nouvelles de toi d'ici une dizaine de jours, on enverra les secours.
Ne bavarde pas trop avec Gaston, libraire...
nekita


YanG 29/10/2009 14:20


Si dans ta grotte tu trouves un fossile de quoi que ce soit de M-A Mathieu, je suis preneur...oui, comme ça gratuitement... (j'vais quand même pas faire toutes les librairies de France à la
recherche d'un barbu loutromaniaque pour acheter une bd ?!) 


Le libraire en question 30/10/2009 09:31


ah j'ai une ou deux ptites choses, en effet

tihi
t'as plus qu'à crier tres fort