Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 00:14

Vendredi 12 Octobre. 16h28

 

- Bonjour c’est la médiathèque du coin de là-bas. Alors voilà, on met en place une animation spéciale manga et on se demandait si on pourrait travailler ensemble, si vous aviez des idées pour animer tout ça ?

- Oh heu là c’est un peu compliqué rapport à Noël tout ça

- Ce serait plutôt pour le mois de Février en fait

- Ouhla oui on a le temps. Eh bien je sais pas, je peux venir parler du manga histoire de le dédramatiser un peu, que vos lecteurs voient que tout n’est pas nécessairement magie et petites culottes et mettre tout ça dans un contexte historique.

- Ce serait très bien, on se rappelle pour les détails

 

(bon, ça se voit pas bien là à l’écrit parce que je suis pas écrivain moi, je vends des livres, mais l’enthousiasme était palpable des deux côtés, c’était indéniable. J’aurais même pu ajouter tout plein de !!! que ça n’aurait pas été usurpé. Oui, c’est un peu l’effet que je fais oui).

C’est le genre d’exercice auquel je suis habitué. Je les affectionne pas non plus plus que ça rapport au fait que j’aime pas sortir de ma zone de confort bien confortable, mais ma foi, une fois de temps en temps, si c’est pour prêcher la bonne parole dans les écoles ou les bibliothèques devant un parterre forcément conquis, pourquoi pas. Et puis là en l’occurrence j’ai le temps de tout préparer, pas de stress, mais avant toute chose j’ai des apprentis à former moi, qu’ils soient capables de faire un max de paquets cadeaux dans deux mois.

 

Vendredi 14 Décembre 10h35

 

- Tout est en place, nous vous proposons la date du 22 Février, c’est un vendredi, on s’est dit que ça vous dérangerait moins qu’un samedi. Qu’est ce qu’on prévoit alors ?

- Pour ?

(en période de Noël, je suis pas nécessairement un foudre de guerre)

- L’intervention à la médiathèque autour du manga. Vous êtes toujours partant ?

- Ah heu oui oui, ça me va, zou, vendredi 22 février, je mets ça dans mon planning.

 

Et puis bon, comme ça, j’ai le temps de bien préparer, ça va, c’est dans deux mois.

 

Mercredi 11 Janvier 14h38

 

- On se demandait combien de personnes maximum devaient participer à la rencontre ?

- Heu je comprends pas trop la question. Il y a un maximum ?

(parce que bon, suis habitué à ce type d’intervention, et c’est pas exactement un amphithéâtre rempli de gens curieux qui prennent des notes)

- Bon alors en fait on a un petit problème, c’est qu’on s’attendait pas à avoir autant d’inscrits et que là y’en a déjà une trentaine

- Ah mais c’est génial. Vous allez voir, je vais partir sur quelque chose d’accessible mais qui en même temps ouvrira pas mal de portes sur plein de sujets.

Qu’on prépare les gros titres et les couronnes de laurier, je vais assurer à fond les ballons, surtout que bon ça va, il me reste 6 semaines pour préparer tout ça.

 

Vendredi 1er Février 11h47

 

- Bonjour, alors on s’est dit qu’on ferait mieux de vous tenir au courant de l’évolution des inscriptions

- Non mais faut juste prévoir une salle assez grande, ça devrait le faire, et puis vous allez avoir des désistements, c’est inévitable lors de ce genre d’événement.

(parfois, pour me donner un peu de contenance, je fais genre je sais de quoi je parle, je l’ai fait des centaines de fois, prévoyez juste des pétunias et des granolas dans ma loge et j’ai combien de noms sur la guest list ?)

- Ah oui non, pour le nombre c’est bon, on l’a limité à une trentaine. C’est surtout que va y avoir principalement des jeunes.

- ah.

- oui

- Mais heu des jeunes de quel âge ?

- Oh à peu près 14 ans.

- Ah oui, c’est jeune

- En moyenne

- Ah

- Oui

- Bon, je vais m’adapter, vous en faites pas.

 

Et puis ça va, il reste 3 semaines, ça devrait suffire pour préparer un truc sur Naruto et One Piece histoire qu’ils se mettent pas à me balancer des bouts de mangas déchirés à la gueule en signe de protestation (vazy monsieur en plus vous êtes même pas déguisé, c’est nul).

 

Pendant ces trois semaines, honnêtement, j’ai fait rien qu’à y penser. C’est pas pour autant que j’y ai travaillé hein, mais au moins j’ai pas oublié, je savais bien qu’il fallait que je prenne un semblant de notes, mais mon cerveau étant ce qu’il est, il est absolument incapable de faire quoi que ce soit à l’avance. Et puis mes stats au Spider Solitaire, elles vont pas se faire toutes seules, chaque chose en son temps.

De toute façon c’est bon, c’est demain et c’est en début d’aprèm, j’aurai bien le temps de concocter un truc le matin.

 

Sauf que moi, le matin, je dors. Surtout quand je prends la matinée exprès pour bosser dessus. Mais mon cerveau à beau en être conscient, c’est pas pour autant qu’il va faire bouger mes membres, ravis qu’ils sont de rester inertes sous la couette en attendant ce bonheur absolu qui consiste à se rendormir (je suis le roi du rendormissement).

Pas grave, je trouverai bien quelque chose à dire pendant 1h30. Vais pas me laisser emmerder par trente petits cons.

 

Vendredi 22 Février, 14h30

 

Coupons court à tout suspens : ils ne furent pas trente. Ils furent moitié moins, et encore, en comptant ceux qui étaient visiblement perdus et ceux plantés là en attendant leur maman partie chercher le dernier Marc Lévy (ceci n’est pas un jugement de valeur désagréable envers les mères de famille qui fréquentent les bibliothèques, mais une simple constatation : leur mère était vraiment allée chercher le Marc Lévy et était fort déçue de se rendre compte que le tout dernier, là, celui dont on entend parler à la télé, eh bien il n’a pas été acquis encore par la bibliothèque et même qu’elle se demande bien pourquoi elle paie une carte à l’année, venez les enfants, restez pas dans le passage).

Je sais d’expérience que ce n’est pas la taille qui compte, mais l’ardeur de la foule, aussi ramassée fut elle.

 

Je ne sais pas en revanche si c’est générationnel ou si de mon temps c’était pareil, mais c’est incroyable à quel point on peut faire la gueule, à 14 ans, en 2013. Comme si soudain les hormones se manifestaient en un point culminant et que les adolescents en voulaient à la terre entière de leur interdire désormais les joies de l’insouciance et de la préadolescence. Mais bon, c’est sans compter avec mon charme et mon sourire et mes blagues second degré qu’ils ne comprennent pas mais qui fonctionnent un peu quand même. Et puis bon, merde quoi, on les a pas forcés à être ici alors s’agirait de s’amuser un peu et de participer, bordel, j’aime pas parler dans le vide.

Non ?

Bon.

Tant pis, je poursuis. A tâtons. En tentant d’être ludique et fun. En tentant un maximum de ne pas trop parler stats et chiffres, promis (on sait ce que c’est qu’un pourcentage, en 2013, en 3ème ?). En disant des mots rigolos, comme phylactère et petite culotte. En me rendant compte que ah oui, vous étiez pas nés en 93, forcément, Akira, ça vous parle moins que Black Butler, oui bon, mais lisez-le quand même, ça résonnera peut-être en vous comme un cri de révolte poussé du fond de votre iphone. J’ai cru déceler des débuts vagues de sourires de ci de là, une lueur de vie derrière les franges, mais à vrai dire, je n’ai absolument aucune idée de s’ils sont fascinés par ce que je raconte ou s’ils s’ennuient au 36ème degré et se demandent s’ils ont reçu un texto pendant ce temps ou si Marie a mis à jour son statut Facebook après son rendez-vous avec Steven au pied de l’arbre à la récré.

On dirait pas comme ça mais j’ai beau être un glandu, je sais quand même un minimum de quoi je parle et j’ai des connaissances glanées à droite à gauche qui font que je suis parfaitement capable d’improviser ce genre d’intervention. Oui je sais, je suis plein de surprises. De digressions en digressions je finis par retomber vaguement sur mes pieds, je leur demande s’ils ont des questions et ces dernières tournent principalement autour de l’animé de One Piece afin de savoir si l’histoire est la même que dans le manga et s’il vaut mieux lire que regarder la télé (et d’ailleurs on sait m’sieur quand c’est qu’il sort, le prochain D-Gray man, et au fait c’est quoi votre métier et j’ai  lu le premier tome de Btooom et je me demandais si vous pouviez me raconter ce qu’il se passe après parce que j’ai pas encore pu les acheter). J’avais aussi prévu de les amadouer avec des cadeaux par milliers et ils se sont donc rués sur le carton rempli de posters, de bentos, de bols naruto pendant que moi je buvais un verre de coca bien mérité.

 

Samedi 23 Février

 

Je reçois un mail de la responsable de la médiathèque qui me remercie de mon intervention, qui sous entend que ça a du être du boulot (oui oh…), que vraiment c’était très bien, que les ados étaient ravis et qu’ils auraient aimé que ça dure une heure de plus et même qu’ils ont demandé à ce que je revienne et à ce qu’un atelier manga soit mis en place.

 

J’y comprends rien, moi, aux ados. Je le saurai pour la prochaine fois. Je serai prêt.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Nathalie 04/05/2013 17:11


Ahhh procrastination quand tu nous tiens!!...Je connais très bien cette méthode de préparation d'une intervention...c'est la mienne!! Je ne sais pas travailler en avance! Je m'y prends toujours
au dernier moment et au final, j'improvise (oui ok c'est aussi comme ça que j'ai passé mon bac...et je l'ai eu de justesse!^^) Et sinon quoi dire sur les ados? Et bien tu as l'impression qu'ils
te snobent, que ce que tu racontes est inintéressant et chiant à mourir et pourtant quand tu les croises dans la rue, ils te font de grands sourires en te disant bonjour!!...Faut pas chercher à
comprendre!

la souris blonde 28/02/2013 16:19


Haha, nul doute qu'ils ont été 100% apprivoisés par ton poil vif et ton oeil pétillant.


...


Des... Des... Des bento ? T'as des bento en cadeau ?

Le libraire en question 17/03/2013 22:28



toutafait absolument


pas sûr qu'ils te convainquent des masses, cela dit



Jutiboli 27/02/2013 14:00


Peut-être que l'année prochaine, la bibliothèque aura le courage de ne pas limiter à 30 personnes devenues 15 pour faire profiter davantage de personnes des avis éclairés de notre libraire
préférés.

Le libraire en question 27/02/2013 14:34



ah non mais c'est pas comme s'ils avaient refusé des inscriptions hein



S. 27/02/2013 11:22


Je ne sais pas en revanche si c’est générationnel ou si de mon temps c’était
pareil, mais c’est incroyable à quel point on peut faire la gueule, à 14 ans, en 2013. Comme si soudain les hormones se manifestaient en un point culminant et que les adolescents en voulaient à
la terre entière de leur interdire désormais les joies de l’insouciance et de la préadolescence." ==> Mais tellement, quoi. Et ça dure un bout de temps. Mais il ne faut pas pour autant baisser
les bras, et j'aime beaucoup ce genre de billet, et ce genre de conférence-intervention :))

Marc-Edouard 27/02/2013 10:17


En bref: les joies de l'animation.


La réaction du public est toujours une surprise (pourtant l'anim çà me connait).


A+ le libraire