Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 21:33

Dimanche 15 Décembre

 

Cher journal de Noël,

 

C’est fou, à chaque fois que je vois 15/12 (la date du jour, donc), ça me fait penser à l’Amstrad Pc 1512 que j’avais étant jeune (enfin il me semble qu’on en avait un. Faudrait que je demande confirmation. Tout ça remonte à tellement loin…)

 

Le dimanche, c’est pas exactement mon jour préféré pour travailler. Ne serait-ce que parce que c’est un jour qui a été créé exprès pour trainer toute la journée en peignoir, un livre dans une main et un Dr Pepper dans l’autre, ce qui n’est pas évident à faire quand on est au boulot. En plus, il y a une sorte d’ambiance de fin du monde inexplicable par chez moi, une ambiance de viens chéri, prends la poussette, on va chercher le pain et on en profitera pour faire un tour, des fois qu’il y aurait de la lumière quelque part, j’en peux plus de te regarder jouer à Candy Crush en peignoir toute la journée.

 

Et ils arrivent jusqu’à moi, un peu par hasard, pour m’acheter Les Profs ou Les Simpson (ce qui me va très bien, suis aussi là pour les vendre), tout en se rendant compte que ah chouette, on peut rentrer avec la poussette, Mathis, ne touche à rien et Emma, laisse ton frère tranquille et tiens, mange un gâteau, plutôt (heu…c’est que je viens de passer le balai et heu…bon). Un public très différent de celui d’hier, c’est assez étonnant. Même si certains clients habituels sont venus me rendre visite, histoire de me tenir compagnie et se gausser de me voir si beau en ce comptoir un jour pareil alors même que eux se reposent tranquilles avant de reprendre le travail demain, n’ayant rien de mieux à faire que de passer me voir (c’est là que je me rends compte à quel point je dois leur manquer, le dimanche. Les pauvres. Mais bon, je peux pas vivre avec tout le monde, et je partage pas mon Dr Pepper).

 

Le dimanche sert à décompresser, surtout après une journée comme celle d’hier, et à tout bien ranger. Ça me permet aussi de me poser un peu et regarder les chiffres et de vérifier les bacs (où règne un peu l’anarchie, les clients ayant un peu tendance à vaguement remettre une Bd dans un bac sans trop réfléchir à l’ordre alphabétique) ainsi que le rayon jeunesse (les mômes, question rangement, c’est complètement du grand n’importe quoi).

 

Les piles (et le stock) baissent, de la place se crée, mais la librairie ayant horreur du vide, d’autres livres doivent occuper cet espace.

 

La bonne nouvelle c’est que j’ai vu 50% de gens en plus que l’année dernière. Je prends. Surtout qu’ils étaient quelques uns à venir exprès pour du conseil, sachant que ce serait plus tranquille aujourd’hui. Et pratiquement aucun n’a demandé de paquet cadeau, ce qui est un beau geste émouvant de solidarité.

 

Et sinon faites gaffe, il ne me reste plus que 2 intégrales Calvin & Hobbes…

 

Bon allez, demain je poursuis mon expérience façon Connaissance par les gouffres, avec cette fois un lundi qui promet d’être épique. Je m’attends à voir 17 clients. Ça va être chouette.

 

Tickets : 24

CA : 1 000 €

Livres : 60

 

Paquets : 7

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Maud 20/12/2013 20:17


Mais dis-donc, où est-ce que tu trouves du Dr Pepper?? (pfiou, j'ai conscience que ma question est profonde, mais je m'inquiète pour mon peignoir qui était seul!)

Le libraire en question 20/12/2013 21:59



y'en a au supermarché du coin, par chez moi (et sinon de temps en temps je casse ma tirelire sur myamericanmarket)