Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 20:28

Jeudi 12 Décembre

 

Cher journal de Noël,

 

La journée du jeudi est traditionnellement considérée comme une journée blanche. Pas parce que le pantalon blanc serait soudain redevenu à la mode (mais on est jamais à l’abri, méfions nous), mais parce qu’elle ne sert à rien, qu’il n’y a pas de clients, autant rester chez soi sous sa couette (la mienne est blanche, ça tombe bien).

 

Sauf pendant la période de Noël.

Sauf que là, bah si.

Allez comprendre.

Mon bel élan a été interrompu et c’est comme si un sanglier avait été mis sur ma route pour m’empêcher d’avancer. Le con. Toujours est-il que je n’ai vu absolument personne, à peine plus qu’une journée normale d’une semaine normale.

Sauf qu’à la différence d’une journée normale d’une semaine normale, là on reçoit pas de colis de nouveautés et les retours sont (en principe *suivez mon regard*) faits. Tout ce qu’il reste à faire, c’est attendre et vendre. Du coup, ben là, on attend.

 

Ceci étant, l’avantage de la période de Noël, c’est que je prends tellement de retard sur les trucs administratifs à la con, que c’est le genre de journée idéale pour moi (même si je mise plutôt sur les dimanches, mais bon, on prend ce qui vient). Je sais que je vous ai promis une tournée backstage à dos de loutre en première loge, mais croyez-moi, il vaut mieux que je vous épargne le côté fastidieux du pointage de factures et de retours ainsi que les relances fournisseurs.

 

Vraiment.

 

Et autant dire aussi que j'ai 0 anecdote sous la main pour accompagner vaguement cette chronique quotidiennement laborieuse.

 

Donc comme vous allez le voir ci-dessous, j’ai un nombre de tickets et un panier moyen bien pourri. Et encore, mon chiffre de la journée a été sauvé (en partie, car normalement il doit pas être en dessous de 1 000€ par jour) par la vente d’une intégrale Gaston Lagaffe à 199€.

 

Mais bon, rien de bien grave, le vrai baromètre sera la journée de demain. Autant vous l’annoncer de suite : en dessous de 50 tickets et 2 000€, je serai fortement déçu. Alors venez me voir, on boira du chocolat chaud en coulisses.

 

Hasta la vista

 

Tickets : 26

CA : 810

Livres : 47

 

Paquets : 18

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

virninie 12/12/2013 22:28


Ben aujourd'hui c'était un jour de grève, pas ou peu de TER, de bus, et des routes saturées, du coup pour les courses de Noël on repassera. Perso j'ai préféré rester au chaud.


 Demain retour à la normal, on se rue chez son libraire :)


 

maud 12/12/2013 20:43


Terminator? le 2?