Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 22:31

J-8

Mardi 17 Décembre

 

Cher journal de Noël,

 

Pour rester dans l’esprit de Noël : aujourd’hui, on s’est bien fait chier.

 

J’ai vu 30% de gens en moins par rapport à l’an passé. Bon, finalement c’est un peu logique, je vais voir 400 clients d’ici Noël, répartis sur les jours qui restent, et il reste un jour de plus que l’an dernier puisque ça tombe un mercredi et non un mardi (je sais pas si vous me suivez. Je sais même pas si c’est logique ou si je cherche juste à me rassurer. On cherche souvent à se rassurer, en cette période).

 

Sur le front Calvin & Hobbes, sachez que j’en ai vendue une, aujourd’hui, d’intégrale. Une autre cliente a demandé à la voir suite au mail que j’ai envoyé, et sa réaction a été la suivante :

 

‘Ah oui non le dessin est moche, je veux quelque chose de bien dessiné’

 

Bon.

Très bien.

Je fais un métier dans lequel je suis habitué à gérer les goûts divers et variés de mes congénères. On peut lire Les Sisters, Lanfeust, se réjouir d’une adaptation de Marc Levy en Bd, je répondrai toujours avec le sourire, sans juger, grâce à un moyen très simple : je trompe mon cerveau en lui faisant immédiatement penser à la petite dans Despicable me qui dit ‘It’s so fluffyyyyyyyy’. Résultat garanti.

Mais c’est tout de même pas une raison pour dire absolument n’importe quoi. Et dans ces cas là, l’image mentale que je me fais va fonctionner (je souris), mais ça va pas m’empêcher de contredire la personne en question avec force arguments.

 

Le dessin est moche….non mais et puis quoi encore. Pas bien dessiné…pfff…ses enfants auraient pu être les plus heureux de la terre de la planète de l’univers de Spaceman Spiff, et au lieu de ça ils vont se retrouver avec un dessin tout lisse tout convenu tout ressemblant. Quelle tristesse.

 

Tant que j’y suis à n’avoir rien à dire (et j’ai conscience d’être un peu saoulant avec mes Calvin & Hobbes (mon propre apprenti me l’a fait remarquer. Il n’aura donc pas de cadeau de Noël cette année), mais je fais aussi un métier dans lequel on répète les mêmes arguments et les même pitchs (résumés…rien à voir avec ces délicieuses brioches chimiques au chocolat) à longueur de journée), je vais donner trois éléments qui sont vraiment propres à la période de Noël.

 

1/ Je passe ma vie devant le site de Meteofrance dès la fin Novembre pour m’assurer qu’il ne neigera pas. La neige est l’amie du commerçant de centre ville, sauf que le centre ville ne suffit pas à faire mon chiffre d’affaires. Je suis dans un coin où ma zone de chalandise s’étend sur 30 kilomètres, et j’ai besoin que les gens puissent prendre leur voiture et polluer jusqu’à moi. Bon certes, être tous en t shirt dehors à faire du roller (y’a encore des gens qui font du roller, d’ailleurs ?) ça fait pas à fond esprit de Noël, mais je m’en fiche un peu.

 

2/ Il faut ultra maitriser son assortiment. On peut pas se contenter de faire des piles de nouveautés. Il en faut pour tout le monde, dans tous les genres, qui fassent ‘beaux livres’ mais qui reflètent aussi le positionnement de la librairie. Et c’est pas toujours évident. On a un panier moyen élevé, mais qui reflète les choix faits en termes d’assortiment.

De plus, c’est le moment où on voit les clients qui ne passent qu’une fois par an, donc c’est pas totalement crétin de remettre en avant certains de nos chouchous choupis de début d’année qui ont fait leur temps parmi nos clients habituels. En plus, les éditeurs ils aiment bien, ça, et se montrent reconnaissants.

 

3/ C’est une période magique et éprouvante, mais pendant laquelle on nous fait tout plein de compliments et où on a un peu l’impression que si Noël chez mamie était réussi l’an passé et celui d’avant, c’est grâce à nos paquets rouges sous le sapin (oui, nos paquets sont rouges) et nos sourire d’ange accompagnant des conseils toujours parfaits. Mes clients habituels me remercient en revenant régulièrement et en m’offrant de temps en temps des granolas et du gateau de riz, tandis que mes clients de passage reviennent une fois par an avec un petit mot gentil et le soulagement du devoir accompli (‘mais maman, comment tu savais que c’était pile ce que je voulais, bon sang, tu es formidable, je retire ce que j’ai dit, tu es toujours ma mère’).

 

 

Quel métier formidable.

 

Tickets : 40

CA : 1180

livres : 90

Paquets : 17

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Marc-Edouard 18/12/2013 18:07


On t'offre aussi de temps en temps des mugs loutre , des chapeaux Dingo et des gâteaux fait par ma soeur .... bon il faut vraiment que je passe avec elle car elle doit m'acheter un ou deux Pico
Bogue en complément de cadeau pour Noël !


A+ le libraire ! 

Edith 18/12/2013 11:27


Mais non, vous n'en ferez jamais trop avec Calvin & Hobbes ! Je fais la même chose dans le secteur jeunesse de la bibliothèque où je ssévis... (Ca c'est le cri du coeur pour me faire
commenter, moi qui lis la plupart du temps en silence...)

Audrey 18/12/2013 10:52


Je prévois aussi un gentil mot de remerciement pour mon libraire, mais en janvier lorsqu'il se retrouvera seul et dépourvu derrière son bureau et qu'il ne passera plus tout son temps à courir
dans les rayons assailli par la horde.

Le libraire en question 18/12/2013 22:28



excellente initiative !