Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 21:21

- Il nous parlait de temps en temps de vous, il aimait bien venir vous voir, c’était un peu son périple et son bol d’air frais.

 

Ce petit vieux (terme que j’utilise avec affection non péjorative) choisissait effectivement ses meilleurs habits, ses meilleures chaussures et sa meilleure canne (c’est bête, du coup je l’imagine choisissant dans un placard son meilleur canard, j’ai l’impression de voir une blague de The Far Side) pour franchir les 600 mètres séparant son appartement là haut sur la colline de ma librairie tout en bas vers le ruisseau. Je le voyais tous les deux mois environ, lorsque l’envie l’en prenait et que ses rhumatismes le lui permettaient et qu’il souhaitait faire un cadeau à son arrière petit-fils de huit ans (sachant qu’il s’est reproduit pour la première fois à 22 ans et que sa femme était verseau, quel âge avait son petit-fils quand il a rencontré celle qui allait devenir sa future première femme ?).

 

Il est des clients avec lesquels je converse poliment, parce que je suis poli, mais avec néanmoins une indifférence vite expédiée, et il en est d’autres qui m’enrichissent pour de vrai, au premier et au second degré, et que j’écoute avec plaisir. Mon cynisme d’apparat m’oblige à ajouter qu’ils ne sont pas bien nombreux et que la plupart me donnent mal au crâne quand ils se mettent en tête de soit me donner des leçons soit me raconter leur vie (je suis quelqu’un de profondément humaniste, certes, mais surtout égoïste). Cet homme là, quand il entrait avec difficultés pour cause de porte trop lourde, apportait un véritable rayon de loutres fluorescentes, une bonne humeur constante et ne me frappait pas la rotule avec sa canne sous prétexte que je n’avais pas le livre demandé précieusement par l’arrière petit-fils et inscrit tant bien que mal sur un bout de papier généralement égaré dans une des poches du blazer impeccable.

 

Je l’interrogeais sur sa vie, son parcours passé, ses divers voyages, évitant toute condescendance malvenue réservée aux personnes âgées pré-gâteuses (elles sont quelques unes à s’égarer par chez-moi me demandant dix fois si je suis sûr de ne pas pouvoir leur vendre des piles pour leur transistor, et j’ai beau être gavé de respect pour la sagesse des anciens, celles-ci me font lever les yeux au ciel, surtout quand elles se rapprochent plus de la vieille sorcière aigrie qui a mangé trop de pommes que de la gentille Mamie Nova qui sent bon l’œuf battu à la cannelle.

 

Et donc l’utilisation de l’imparfait vous aura mis sur la voie, ce sont ses petits-enfants qui sont passés exprès pour m’annoncer son décès, à 95 ans. Les loutres phosphorescentes ont terni d’un coup d’un seul et portent le deuil.

 

Je ne vais pas me mettre à écrire sur la mort, je saurais pas trop faire, d’autant plus que d’autres (de Ionesco à Camus en passant par Styron) s’y sont collés avec une certaine réussite, mais je fus touché par l’attention. Et je ne suis pas souvent touché, je suis un bloc de granit, rien ne m’ébranle et le vent me décoiffe à peine (et pour cause).

 

Ceci est mon hommage, on tentera d’être un peu plus rigolos la prochaine fois, on va pas se laisser pourrir la vie par sa fin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

verotte 27/10/2010 21:09



Condoleances, je comprends  je crois,


je suis bibliothecaire, et le jour où mme C est venue sans Mr C ça m'a fait  un peu la meme tristesse je crois



maud 25/10/2010 09:15



Merci pour ce partage. Les petits vieux comme ça, il faut se les bichonner en effet. Je te souhaite pleins de petits vieux aussi alertes pour te consoler.



songe 24/10/2010 22:25



:-(



mamzelle carnetO 24/10/2010 22:21



:-(


tin texte est très beau. j'espère que les petits-enfants (je trouve ça super touchant, pour toi, pour lui, pour eux, qu'ils soient venus te le dire) passeront par ici, qu'ils liront ce texte, et
que cela les aidera...



Le libraire en question 25/10/2010 01:20



merci...



Baronne Samedi 24/10/2010 21:49



Quand j'aurai 95 ans et que je mettrai mes plus jolis habits pour aller à la librairie, j'espère que j'aurai toute ma tête pour continuer à bavarder avec un/e libraire comme toi.



Le libraire en question 25/10/2010 01:19



oui, il etait plutot en forme et tres alerte