Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 16:35

Mes ventes de mangas chutent.

 

Oui, je sais, je frappe fort d’entrée, mais parfois il faut savoir bien secouer dès le début pour que jaillisse encore mieux l’éclat de votre attention.

 

Bon, ça fait quand même un petit moment que c’est le cas, le marché s’érode, c’est un poil moins l’Eldorado éditorial qu’à l’époque. Je ne suis pas là pour faire toute une étude sur le sujet, avec tout plein de chiffres pour appuyer mon propos (moi je ne fais que soulever des problèmes et raconter des histoires), il va donc falloir me croire sur parole. D’autant plus que je les ai vus, les chiffres, mais que j’ai une mémoire de passereau amnésique. En tout cas, à mon niveau à moi, la baisse se situe autour de 30% sur les deux dernières années et -15% depuis le mois de Janvier.

 

Je ne vais pas sombrer dans la facilité et montrer d’un doigt vengeur les multiples sites de « scan-trads » qui proposent gratuitement et illégalement les mangas en avant-première, même si bon, il faut pas non plus se leurrer, ils sont un paquet à lire sans acheter, et qu’on ne vienne pas me dire qu’ils n’auraient pas acheté le manga de toute façon, ça c’est du pipeau de raton laveur. Et je pouffe légèrement aussi quand on vient m’expliquer que attends, si j’achète pas de mangas, c’est parce que c’est trop mal traduit, les éditeurs ils respectent trop pas les lecteurs, alors je boycotte. On se donne bonne conscience comme on peut, c’est sûr qu’il vaut mieux lire sur son écran d’ordinateur quelque chose de mal traduit depuis l’anglais par un bénévole qu’un livre pas trop mal traduit depuis le japonais par un professionnel (et ce sont de vrais professionnels, j’en ai un parmi mes clients). Lire une Bd/un manga/un livre sur un écran ne m’intéresse tellement incroyablement pas que je me retrouve complètement largué vis-à-vis de mes clients les plus aguerris qui ont tout vu tout lu avant même que ça sorte.

 

- Ouais Doubt c’est pas trop mal, un peu surfait pour l’instant, je vois pas pourquoi tout le monde en fait tout un pataquès, tout dépendra de comment ça finit

- Oh ça va, la fin est bien

-…

 

Et qu’on ne vienne pas non plus me dire que le livre coute trop cher, que c’est pour ça qu’ils téléchargent. Tout ce qui dépasse les 0€ sera forcément plus cher que le gratuit (ma logique m’impressionne moi-même). Certains éditeurs ont tenté le manga moins cher, c’est pas pour autant que tout le monde se jette dessus, même quand c’est un titre de qualité. Si vous avez le choix entre acheter un manga que vous avez déjà lu en scan à 4€ et enrichir votre opérateur mobile en envoyant plusieurs MMS vous montrant posant à côté d’un de vos graffiti (je l’ai vu faire pas plus tard que l’autre jour, je soupçonne la jeunesse de sombrer lentement mais tranquillement dans une forme de crétinerie bienveillante), eh bien vous optez pour la postérité digitale. Idem pour les paquets de cigarettes, qui ne se téléchargent pas encore, eux. Tout est question de priorité et d’allocation de l’argent de poche. On a l’air beaucoup moins cool adossé à un mur en train de lire qu’adossé à ce même mur entouré de filles qui pouffent, une cigarette à la main.

 

C’est pas non plus pour rien que j’ai arrêté de vendre du Dvd, ça devenait une catastrophe au niveau des ventes. Et au niveau des marges. Et de la concurrence d’internet (et là je parle pas que des téléchargements). Et du foutage de gueule des éditeurs.

 

Alors ok, j’ai dit que je les montrais pas du doigt alors qu’en vrai si, un peu. Disons surtout que je les comprends, et qu’au moins ils lisent. En s’abimant les yeux sur un écran irritant, certes, mais au moins ça justifiera toutes les fermetures de librairies et les ouvertures d’opticiens à la place.

 

- Vous avez le nouveau tome de Dofus ?, me demande un jeune homme d’une dizaine d’années qui n’a pas tout compris aux formules de politesse.

 

Comme quoi il y a encore de la place pour le papier, même si c’est pas avec le manga Dofus qu’on va tirer la sous-culture vers le haut.

 

- J’ai le dernier sorti, oui, mais j’imagine que tu parles du prochain à venir, le tome 11

- Oui voilà, vous l’avez ?

- Non, désolé (en vrai je le suis pas vraiment, je fais souvent semblant), il sortira Jeudi, dans une semaine

- Ah ok. Et vous l’avez ?

 

Peut-être n’a-t-il pas non plus tout compris aux formules du futur

-Eh bien non, vu qu’il ne sort que la semaine prochaine

- Oui mais vous pourriez normalement les avoir après tout le monde et cette fois-ci l’avoir à temps

 

Il n’a que dix ans, je vais pas me vexer pour si peu (ptit con), il doit s’imaginer en plus, comme 80% des Français, qu’outre un service approximatif, les prix sont plus élevés en librairie qu’en grande surface ou qu’à la Fnac

- Et vous les faites à combien sinon ?

Bingo

- Au prix normal

- Ah d’accord. Je viendrai peut-être le chercher.

 

Et au moment de partir il ajoute :

- Mais de toute façon c’est pas sûr, car j’aime pas lire. Vous vous devez vraiment aimer lire pour travailler ici.

 

Entre autres, oui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Victor 31/05/2011 20:05



Oui, j'ai déjà tout ça ! Plus les rapports GFK, plus d'autres chiffres, le tout se contredisant, sinon c'est trop facile. Et bien sûr, il ne me reste pas trop de temps !


Merci beaucoup !



Victor 31/05/2011 14:23



 Bonjour !


Je suis étudiant en seconde année de DUT métiers du livre, DUT que je finis par un stage en librairie spé BD avec un gros mémoire sur la situation du manga en France. Je suis à la bourre, je
stresse, j'en chie, ça m'énèrve, et je deviens allergique au noir et blanc, et...je viens de tomber sur votre blog, qui m'a bien fait rire.  Merci pour la petite pause !


Et...Pourrais-je utiliser votre estimation de cassage de gueule à 30 % pour appuyer certains de mes chiffres dans le mémoire en question ?


Bonne journée !


 



Le libraire en question 31/05/2011 19:56



oh bah oui fais donc. enfin c'est pas une estimation, mais la realité de mes chiffres. Depuis, ca s'est stabilisé, suis plutot autour de -5 a -10%.


 


pour des chiffres plus precis, je te conseille le dossier Bd de Livres Hebdo, ou le rapport annuel de Gilles Ratier, mais ca tu dois deja avoir



Natth 12/05/2011 09:12



Défi déjà relevé, car j'en ai vu dans des mangas publiés cette année. Et pourtant, l'année est bien jeune :/


Pour les correcteurs, j'essayais surtout de trouver une raison défendable à un problème récurrent. D'ailleurs, je vois plus fréquemment des fautes chez les éditeurs moins importants (en terme de
taille). Mais je reconnais que les choses se sont améliorées. On est loin d'une catastrophe comme Vassalord 1 (publié en juillet 2008). Je suis aussi d'accord pour la grammaire. D'ailleurs, je
n'ai pas souvenir d'avoir lu de phrases incompréhensibles récemment.



Le libraire en question 12/05/2011 09:24



je sais pas si c'est une question de taille de maison d'edition (par la force des choses, j'imagine) mais c'est surtout une question de mediocrité.


car c'est rare qu'une bonne bd/manga soit truffé de fautes, mais elles accompagnent souvent un machin tout pourri tout nul



Natth 11/05/2011 01:09



Ce n'est pas la traduction, mais l'orthographe qui me fait peur quand j'ouvre certains mangas. Ado, j'ai lu beaucoup de BD franco-belges et je continue à lire un certain nombre de romans.
Pourtant, je n'y ai jamais rencontré autant d'erreurs orthographiques ou grammaticales (sauf cas exceptionnels). Je ne sais pas d'où vient cette différence... Cependant, j'ai l'impression que
certains éditeurs de mangas tournent avec très peu de moyens, ce qui pourrait expliquer un manque de personnel pour assurer la correction des ouvrages.


Malheureusement, ce n'est pas un bouquin mal orthographié qui peut inciter les gens à découvrir le manga. Pour la qualité d'impression, là aussi il m'est arrivé d'acheter des ouvrages mal finis
(impression baveuse, bulles coupées, papier médiocre...). Bien sûr, ce n'est pas une excuse pour ne rien acheter, mais autant ne pas tendre le bâton à ceux qui ont tellement envie de le prendre.
On ne peut pas non plus se défausser de tous les problèmes "grâce" au scantrad. J'ai déjà discuté avec des gens qui avaient acheté un manga en VO (et lisaient la traduction en scans), car la
qualité globale de la version VF leur paraissait catastrophique.


Sinon, je suis absolument pour le développement du numérique légal, pour le gain de place, la baisse des prix, le besoin moindre en papier, l'adaptation à de nouvelles façon d'appréhender le
livre, la suppression de certains problèmes de finitions (je n'ai pas encore vu d'encre électronique baver)... Cependant, le rapport au livre est tellement subjectif, et fort pour la majorité
(sans doute) du public, que je vois mal une offre numérique intéressante voir le jour rapidement. J'aime vraiment les beaux ouvrages, mais je pourrais me passer de papier pour une bonne partie de
ce que je lis.



Le libraire en question 12/05/2011 01:44



y'a eu un vrai effort du coté de l'orthographe (j'ai ecrit un article là dessus il y a un moment), et je mets qui que ce soit au defi de me trouver des fautes dans les mangas. c'est devenu tres
rare. Bon apres, la grammaire c'est autre chose, mais je suis plus indulgent, apres tout il s'agit de traduction, si ca se trouve c'est fait expres.


 


et les editeurs mangas ont autant de moyens que les autres et embauchent eux aussi des correcteurs externes, meme si pour certains, parfois, on est en droit de se demander si c'est pas la cousine
qui passe sa licence de lettres modernes qui l'a fait l'été dernier pour gagner un peu d'argent



Libraire Nancy 10/05/2011 17:53



Mais c'est ma vie ça!!! je le cri sur tous les toits depuis des années mais en vain.


Et la politesse, elle n'existe plus deplus longtemps, et les fausses excuses, j'adore ça:


-tout le monde le fait


-mais c''est gratuit sur internet


-mais les auteurs son pétés de tunes (ou milliardaire, si si je vous jure)


-c'est légal tant que c'est pas licencié


-si j'aime j'achête (donc une série sur 10 qu'il regarde sur internet)


et le spoil je vous dis que ça, c'est pesant, tu prends un manga et tu va le lire et un pignouffe arrive et te raconte la fin, et quand tu t'apprète à le tuer , il te dis:


"mais tu étais au courant puisse que tu la lu sur internet", comme si tout le monde lisé et que je devait donc aussi l'avoir lu et connaitre la fin.


Des fois j'en perd la flamme sacrée et pourtant ça fait 15 ans que je fais ce métier.



Le libraire en question 10/05/2011 19:36



les auteurs mangas sont effectivement pétés de thunes, et a mon avis c'est pas le marché Fr qui change grand chose. Nos amis éditeurs par contre, c'est autre chose...


 


cela dit moi je m'en fiche un peu, l'important c'est qu'ils lisent, mais c'est vrai que faut pas non plus qu'ils se foutent de nous. bon par contre moi je suis impressionné par le fait qu'apres
15 ans de metier vous arriviez encore à trouver l'envie de lire des suites de mangas grand public. bravo!