Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 00:24

Allez, les jours rallongent pour de bon, Noël est derrière nous, j’ai viré la déco (généralement, je la laisse jusque Juin, par pure fainéantise, mais cette année j’ai décidé d’être un peu rigoureux et organisé, résolution qui devrait durer une bonne semaine à vue de nez), j’ai fait mes vingt cartons de retours et j’ai acheté une vingtaine de paires de mules et chaussons Marsupilami à proposer aux clients histoire qu’ils arrêtent de dégueulasser ma jolie boutique et qu’ils se sentent bien chez eux mais pas trop (sinon ils ont vite fait de mettre les pieds sur le comptoir, et il faut savoir tracer des limites). Je viens à l’instant d’avoir la vision de tous mes clients avec des chaussons Marsupilami aux pieds déambulant au milieu des nouveautés, et honnêtement ça vaut son pesant de houba houba. Moi évidemment j’ai le droit de cumuler chaussons et oreilles de Bill, mais c’est parce que je suis le grand (sic) chef.

 

Bref, la classe de neige est finie, tout a fondu ou presque, on va pouvoir passer au printemps (je parle de la saison, pas du magasin, plutôt vendre des séries complètes de la collection celtic chez Soleil que de mettre les pieds là bas, c’est dire) et fermer l’atelier fabrication de bonshommes de neige que j’avais installé au fond de la librairie pour m’occuper entre deux cartons. Atelier qui aura eu le mérite de révéler au monde entier ma médiocrité en la matière (je suis pas manuel du tout), moi qui étais pourtant persuadé d’avoir le génie créatif de Calvin. De toute façon, c’est pas plus mal que ce soit la fin des sports d’hiver, car j’ai toujours été nul, et j’aime pas être nul, c’est un coup à me dévaloriser à mes propres yeux, et c’est pas le moment de déprimer, le printemps arrive.

 

Je suis en phase avec la nature, mais sans être pour autant fils de la montagne, où je n’ai pas souvent mis les moon boots.

 

La première fois, j’avais sept ans, je découvrais à peine la cruauté des filles et l’imbécilité des garçons et surtout, surtout, j’avais l’air totalement ridicule dans ma combinaison de ski, et j’ai des photos qui le prouvent, au milieu de mes camarades, compagnons d’infortune de cette classe de neige dans laquelle on m’a collé de force. Alors au début c’est rigolo, on fait le chasse neige, on fait de la luge sur des sacs poubelle, on fait la chasse au dahu, tout ça est bon enfant, finalement c’est pas si impressionnant que ça, la montagne. Jusqu’à ce qu’on m’explique qu’il faut passer une bonne nuit reposante car demain, on passe le flocon, ça plaisante plus, faut être en forme. Je venais de passer mon canard à la piscine, j’étais ceinture blanche deuxième dan au judo, j’étais une machine de guerre sportive, rien ne pouvait m’arrêter, j’avais la compétition dans la peau, j’allais le bouffer le flocon moi et impressionner les gonzesses (j’allais passer encore trois années en école primaire, il n’était pas trop tôt pour s’imposer, c’était là que tout se jouait).

 

Sauf que j’ai un peu ripé. Oh j’étais prêt et motivé, je me voyais déjà arborant fièrement mon premier flocon, en attendant la légion d’honneur, sauf qu’il y a eu un impondérable que je n’ai pu pondérer : ma vessie. Et une vessie enfermée dans une combinaison de ski non adaptée aux envies pressantes, c’est redoutable. Et fort peu pratique dans les conditions de la compétition. Bref, je tortillais à fond les ballons, impossible de me concentrer, j’ai bien foiré mes planter du bâton, pas réussi un seul slalom (je ne me souviens plus exactement ce qu’il fallait faire, je sais qu’un chrono était en place, mais le reste est assez flou. En tout cas, sachant qu’absolument tout le monde sur terre a son flocon, y compris où il n’y a pas de neige,  je serais tenté de dire que c’est pas bien sorcier), et résultat des courses, j’ai pas eu mon flocon. Pour bien nous apprendre que l’important c’est de participer (tu parles), j’ai tout de même eu droit à un petit machin à accrocher à ma veste : un nounours. Mais le nounours, c’est un peu la honte, c’est annoncer au monde entier qu’on a même pas réussi à passer le premier niveau, un peu comme si on vous retirait la ceinture blanche de judo pour mettre des bretelles à la place.

 

Et il est très difficile d’impressionner dans une cour de récré avec des bretelles, croyez-moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Gélule 21/02/2010 13:25


Bonjour! Je découvre votre blog avec plaisir, étant en ce qui me concerne un pilier de librairie, du genre a apprécier le gentil libraire qui connaît à fond ce qu'il vend, fait une sélection de
malade et conseille avec bonheur. J'espère tomber un jour sur votre librairie, parce les chaussons marsupilami, c'est une idée loufoque mais absolument géniale!


Le libraire en question 22/02/2010 13:51


j'espere aussi que vous tomberez sur moi, j'aime bien ce genre de compliments

surtout avec des chaussons marsupilami


liliba 24/01/2010 14:18


Voilà de vieux souvenirs réveillés !!!


Chloé 19/01/2010 00:56


Ca te rassure si je te dis que l'ourson, c'est ce qu'on passe avant le flocon ?


Le libraire en question 19/01/2010 19:36


pas vraiment, dans la mesure où je suis sûr que c'est ce que les mômes de 4 ans passent en premier, avant d'avoir le flocon à 6 ans.

donc ouais non c'est toujours la honte


Anne 18/01/2010 19:01


Je viens d'aller jeter un oeil sur la collection celtic des éditions soleil... c'est si nul que ça ? ça n'a pas l'air si mal vu de loin ! ;)

Sinon j'en profite pour dire en passant que j'ai adoré "tout seul" de Chabouté, pour moi qui lis peu de BD ce fut une excellentissime découverte BD :)


Le libraire en question 18/01/2010 19:14


ouip, c'est tres bien Tout seul

et sinon non, c'est pas si nul que ça, la collection Celtic, c'est juste un peu caricatural et de qualité somme toute fort moyenne


bibigenève 18/01/2010 18:28


Et pis en plus de tout ça, vaut mieux pas savoir faire les bonshommes de neige comme Calvin, parce que plus personne n'oserait entrer dans la boutique....
Même si en album ça fait hurler de rire !