Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 00:32

Parlons peu parlons bien parlons de moi. Avant de me lancer dans mes lectures du mois (douce homophonie remplie d’humour), je vous invite à aller faire un tour du côté de là bas. J’y ai écrit un article d’un intérêt limité, certes, mais qui a eu l’avantage de me changer de ma librairie.

 

Alors oui donc la fin de mes lectures d’été de pré-rentrée, avec principalement de la littérature française parce que ma foi, y’a pas de raison. Je vous préviens, j’ai lu que des supers tip top trucs.

Et j’en profite pour tous vous remercier de vos suggestions, qui se retrouvent sur une jolie liste, que je nommerai ‘suggestions des gens chouettes qui ont le bon goût de me lire’. J’ai hâte.

 

Under the Dome (King) : je l’ai donc terminé. C’est un bon King. Ce qui veut à peu près tout dire.

 

La femme et l’ours (Jaenada) : bon alors oui ok, je ne suis pas très objectif, vu la passion qui me consume de l’intérieur pour le monsieur. Mais quand même, fichtre, quel roman ! D’ailleurs il fait pas mal parler de lui, et c’est tout à fait mérité. Toujours cette écriture incroyable, qu’il cisèle de plus en plus finement de roman en roman, avec cette utilisation plus que minutieuse des parenthèses…encore un grand moment de lecture, foncez-dessus, il sort là ces jours-ci.

 

Le chant pour celui qui désire vivre (Riel) : là aussi c’est du grand art. C’est prenant et bien écrit (et donc traduit) et donc je vote pour

 

La fille tombée du ciel (Durrow) : roman plutôt intéressant de la rentrée littéraire, sur la mixité et l’intégration et la recherche de soi suite à un drame familial (et pas des moindres)

 

Cantique des plaines (Huston) : ça m’a réconcilié avec Huston (j’ai beaucoup aimé les variations Goldberg et pas du tout l’empreinte de l’ange). Tout plein. Ça m’a même réconcilié avec l’écriture à la deuxième personne du singulier, ce qui n’est pas une mince affaire.

 

Mémoires d’Hadrien (Yourcenar) : ce roman ‘historique’ est d’une érudition incroyable. Et pourtant c’est très romancé et ça suinte d’intelligence à chaque page dont on se délecte. Alors attention, ça reste très littéraire, faut aimer ça…

 

Bouvard et Pécuchet (Flaubert) : roman inachevé, donc, mais ô combien fascinant avec de l’érudition de partout qui déborde (oui, ce mois-ci, mes lectures ont suinté et débordé). Là aussi je peux comprendre qu’on soit ennuyé par l’absence apparente d’histoire, mais moi ça m’a pas gêné.

 

Feu pâle (Nabokov) : il est agaçant, Nabokov, d’être génial à tous les coups. L’histoire en elle-même n’est pas ce qu’il a écrit de plus prenant, mais alors la construction, mes amis….la construction. Faudra que j’y retourne, d’ailleurs, que je l’ausculte de plus près

 

Le mec de la tombe d’à côté (Mazetti) : un des chouchous de ces dernières années du côté des libraires qui lisent les livres qu’ils vendent (au même titre que La couleur des sentiments ou Rosa Candida, si j’ai tout bien suivi), et je comprends bien pourquoi. C’est tout frais tout sympathique et surtout très drôle.

 

Le monde selon Garp (Irving) : un des chouchous des post adolescents depuis 30 ans, donc autant dire que je m’en méfiais grandement. Bon par contre, autant j’ai été agréablement surpris, autant je ne comprends pas qu’on puisse ne citer que ce roman alors qu’il a écrit Une prière pour Owen, qui est nettement au dessus, et La part de Dieu…. Qui est plus mieux itou.

 

Le fils de Babel (Tristan) : ca paie pas de mine comme ça, mais je commence à ajouter monsieur Tristan à ma liste d’auteurs qui comptent.

 

Madman Bovary (Claro) : j’aime énormément le style de Claro. Vraiment. Mais là, comme dirait le libraire-d-en-face, c’est un roman pour écrivains. Ca tombe bien, je fais semblant d’en être un, et j’ai aimé pour de vrai.

 

Le chœur des femmes (Winckler) : autre très bonne surprise de ce mois. Je suis limite hypocondriaque, donc bon, faut pas trop me parler de médecine sinon soudain je suis persuadé d’avoir toutes les tares du monde et j’angoisse. Et j’aime pas angoisser. Sauf que là, ça va, il n’est question que de gynécologie, et il est fort peu probable que de tels désagréments me tombent dessus. En tout cas, au-delà du sujet, j’ai adoré l’écriture et j’ai pratiquement tout lu d’une traite. Très prenant. J’ai La maladie de Sachs sur ma pile, mais il me fait peur celui là.

 

L’île mystérieuse (Verne) : eh oui, je ne l’avais jamais lu. J’ai très peu lu de Jules, d’ailleurs. Il faut croire que mon enfance fut moins complète que je ne le pensais. Je ne regrette pas de m’y être mis. C’est quand même un sacré bouquin, ce machin.

 

Le cœur froid (Sternberg) : histoire d’amour très étonnante, très décalée, très bien décrite, très déroutante.

 

Le dimanche de la vie (Queneau) : non mais Queneau quoi. Je pense avoir ri à chaque dialogue. Mais alors vraiment. Quel homme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Matilou 07/09/2011 22:10



Jaenada était sur France Inter ce matin entre 9 et 10H. Je pense qu'on peut l'écouter à nouveau sur le site de la station.



Le libraire en question 08/09/2011 09:33



oui, j'etais fidele au poste (tu noteras le jeu de mots). Deja parce que j'ai la faiblesse d'ecouter Inter le matin à cette heure là, et ensuite parce que j'etais au courant...



Benoit 06/09/2011 07:17



Tiens, c'est la première fois que nous avons des lectures "en commun", du moins à peu près au même moment. Je suis dans "le monde selon Garp" après avoir fini "Le choeur des femmes".


Cette nouvelle en soi n'a pas beaucoup d'intérèt, mais elle me permet de confirmer que nous n'avons pas les mêmes gouts littéraires... J'ai trouvé le manichéisme de Winkler parfaitement irritant.
Le summum étant quand les personnages principaux, en plus d'être séduiants, brillants, gentils, humains... se révèlent être des champions du combat au corps à corps!


De plus, l'histoire est hyper téléphonée... Tu as été surpris à un moment ou l'autre de l'histoire?



Le libraire en question 06/09/2011 09:26



oh a vrai dire je m'attends pas à etre surpris par l'histoire, quand je lis. Tant que ca tombe pas dans les clichés penibles, j'entends (les points que tu souleves ne m'ont pas gené. La fin en
revanche un peu plus, j'ai trouvé ca tiré par les cheveux pour pas grand chose)


C'est surtout la langue et l'ecriture qui m'ont beaucoup plu



stepherissone 04/09/2011 21:02



Je viens de finir La femme et l'ours et j'ai été agréablement surprise (Jaenada est un génie de la parenthese ) L'éditeur nous l'avait présenté en juin d'une telle façon que j'ai cru à un
 "Cosmonaute" bis c'est à dire un roman où la femme mariée est une harpie maniaque. Il est vrai que la femme de Bix n'est pas très gâtée mais ici  tout le monde en prend pour son grade.


J'ai pensé à vous à la page 134, Jaenada aime les loutres apparement


Bonne continuation au cinéphile qui se cache pour mourir


 



Le libraire en question 05/09/2011 12:01



ah oui non du tout, c'est loin d'etre un Cosmonaute bis. De toute facon, depuis Plage de Manacora, il est encore plus beau encore plus fort encore plus juste



maud 04/09/2011 18:10



Enfin, cher libraire, tu as mis 2 livres que j'ai lu dans ta liste!! Oua-ouh. Bref, le mec de la tombe on me l'a offert et j'avoue qu'au bout de la moitié ça a commencé à m'ennuyer, ce qui m'a un
peu vexé parce que je trouvais ça très drôle. Si tu as lu Choeur de Femmes je pense qu'il ne faut pas que tu hésites sur la Maladie de Sachs, car je trouve que c'est son meilleur, à la fois sur
le fond et la forme. J'aime vraiment beaucoup beaucoup. Il est en deuxième sous Hamlet en livre préféré.


Bonne semaine.



Le libraire en question 05/09/2011 12:02



ah!


oui, je suis d'accord pour Le mec de la tombe d'a coté, ca a commencé un peu à me gonfler à la moitié. Mais comme c'est un texte court, ca va, c'est passé



anne 03/09/2011 14:12



Complètement d'accord pour John Irving mais n'oublions pas que "Le monde selon Garp" est le roman qui l'a fait connaître et c'est vraiment le livre d'une génération... Je trouve normal et logique
que ce soit son roman culte même si ce n'est pas le meilleur ! Je pense que "l'oeuvre de Dieu..." est le meilleur, car "Une prière pour Owen" vaut plus par son sujet que par la qualité générale
(il y a trop de longueurs et des trucs rasoirs si mes souvenirs sont bons)... par contre j'ai renoncé à lire des romans plus tardifs qui me tombaient des mains et depuis, je n'ai plus essayé !...


Sinon je viens de lire un bon roman : "l'étrange disparition d'Esme Lennox" de Maggie O'Farrell, que je recommande :)



Le libraire en question 04/09/2011 11:40



ben il est sorti à la fin des années 70s, du coup ma génération à moi a eu le temps de se pencher sur ses autres livres et ne devrait pas etre obnubilée par Garp. Quoique je me dis que c'est peut
etre sa fin (enfin les 50 dernieres pages) qui fait que ca marque autant. En tout cas moi ca m'a plutot ennuyé et je n'ai pas trouvé les thèmes bien percutants. Contrairement à Owen, qui m'a
captivé jusqu'au bout !


J'ai entendu le plus grand bien de son dernier (Twisted River), qu eje dois avoir en anglais quelque part, faudrait que je m'y mette