Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 12:03

Histoire d’affronter l’été le cœur léger en éventail et le sac rempli de livres, voici une autre liste, une de plus, qui peut-être vous donnera quelques idées. En attendant de vous ruer sur le prochain Philippe Jaenada en Septembre, qui promet d’être particulièrement intéressant (j’en ferai mon rapport de lecture au mois d’Août).

 

Tout ce que j’aimais (Hustvedt) : premier roman que je lis de ‘la femme de’. Ça doit être pénible, d’ailleurs, d’être identifiée en permanence à son double mâle éteint depuis un moment. Toujours est il que c’est très bien. Vraiment.

 

Nos adieux (Findley) : il faut que j’arrête de parler des livres un mois après les avoir lus (et puis là il est trop loin de moi pour que j’aille le re feuilleter). Bref, il me semble vaguement que c’était pas mal, petite saga familiale sur fond de seconde guerre mondiale. J’ai comme l’impression que ça m’a pas particulièrement marqué.

 

La vie mode d’emploi (Perec) : lui par contre, si. Dix longues années qu’il m’attendait sur ma pile, très sagement, conscient que son heure viendrait, qu’il fallait me laisser murir avant d’envahir mon esprit encore éberlué. Bon on a déjà beaucoup écrit sur ce (ces) roman(s), donc je vais pas en rajouter une tartine, mais il est d’une intelligence et d’une construction absolument incroyables (et pourtant moi-même je ne suis pas forcément intelligemment construit, ce qui ne m’a pas empêché d’être touché). Pour peu qu’on aime ce genre de littérature, c’est un bonheur constant. Le réel intérêt, outre un côté premier degré plutôt amusant par ailleurs, avec ces petites historiettes qui forment l’ensemble de la vie de l’immeuble, c’est de tout décortiquer et de se pencher sur le cahier des charges qui a mené à son écriture.

 

Another man’s mocassins (Craig Johnson) : 4ème aventures de Walt Longmire. Toujours aussi agréable, du très très bon roman policier qui paie pas de mine et qui donne le sourire, un peu, parfois. Ce qui est rare.

 

Les heures (Cunningham) : l’adaptation en film était déjà remarquable, mais ce n’est rien par rapport à ce court roman. J’ai savouré la moindre phrase, tout bien dégusté, trois portraits de femmes liées d’une manière ou d’une autre et pourtant séparées de 50 ans à un siècle. Si je manquais d’inspiration, je conclurais par ‘Magistral’.

 

Plonger les mains dans l’acide (Claro) : alors j’aime beaucoup (beaucoup) Claro. Mais ici , dans ce recueil de nouvelles et textes courts, pas toujours.

 

L’exil d’Hortense (Roubaud) : dernier tome de la trilogie d’Hortense, et toujours construit selon des règles mathématiques strictes et imposées, et toujours avec cette joie d’écrire (qu’on ressent plus encore dans le premier, quand même, là c’est un peu poussif par moments, s’il fallait pinailler). Par contre le fourbe ne donne pas la solution, contrairement au tome 2 (et j’avais trouvé celle du premier sur internet. Magique internet). C’est très frustrant. Surtout que je n’ai évidemment pas l’intelligence requise pour la trouver par moi-même. C’est frustrant et dévalorisant.

 

Le club des policiers yiddish (Chabon) : très chouette. Tout ce yiddish peut être un peu pénible à la longue car j’ai autre chose à faire que de me référer au lexique en permanence, mais on s’y fait.

 

Affliction (Banks) : toujours un plaisir de retrouver ce cher Russel, brillamment traduit par Pierre Furlan, avec un portrait de père à la dérive très subtilement décrit. Je n’aime pas trop lire un roman après en avoir déjà vu l’adaptation ciné, mais tout comme avec Les heures, là ça vaut vraiment le coup.

 

Le crime de l’orient express (Christie) : oui, parfaitement, je ne l’avais pas lu. Elle était forte, Agatha.

 

The Finkler question (Jacobson) : il arrive à la rentrée en France, et ce sera un des événements de la rentrée littéraire. Man booker Prize par là bas, grand romancier britannique (je fais genre je le connaissais, mais super pas, je l’ai découvert avec celui-ci), et j’ai compris pourquoi. Il risque d’être comparé un peu abusivement à P. Roth sous prétexte qu’il écrit sur l’identité juive avec un très fort humour juif par ailleurs, mais ils n’ont pas grand-chose à voir l’un avec l’autre sur la forme. Et à peine sur le fond. En tout cas j’ai absolument adoré, trois personnages très différents, qui chacun à sa manière cherche sa place dans la société après un deuil pour deux d’entre eux, et après une expérience semi-traumatisante pour le troisième.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

alexis Pplume 04/08/2011 14:59



Rebonjour,


je comprends tout à fait. Moi non plus, d'habitude, je n'aime pas trop les chaînes et Cie...je voulais tenter ma chance, histoire d'en savoir un peu plus sur toi...Pour ma part, on m'a souvent
dit que je faisais un peu autiste ...Pas trop envie de me jetter dans la mêlée.


Merci en tout cas pour ta liste de lecture


A bientôt



alexis Pplume 04/08/2011 08:00



Bonjour, 


 


merci pour cette liste.


J'avoue, honte à moi n'avoir lu que la vie mode d'emploi, vu le film the hours et avoir totalement fondu en larmes, et m'être liquéfiée sur mon siège au moment d'une certaine scène dans une
chambre d'hôtel. Pour ce qui est de Findley, je conseille aussi Pilgrim, qui est juste passionnant.


Je pense que ce n'est pas le genre de la maison, mais je voulais informé son propriétaire qu'il avait été tagué par ma petite personne. Le tag des 7 ça évoque quelque chose?


Alors oui, c'est très midinette et très narcissique, mais c'est assez drôle d'y participer.


J'espère que vous trouverez le temps d'y participer



Le libraire en question 04/08/2011 09:29



eh bien ma chère Alexis Pplume, aussi honoré sois-je d'avoir été taggué, je dois avouer que c'est pas du tout mon truc.


suis un vieil ours non participatif, que veux-tu...



claude 22/07/2011 18:09



Ça m'ENERVE de voir tout ce que vous lisez en un mois... quand je vois ça je me dis : Mais qu'est ce que je fous de ma vie ?



Le libraire en question 25/07/2011 13:11



ah c'est curieux, généralement en voyant mes listes les gens se demandent ce que je fais de MA vie



emmabib 09/07/2011 13:33



Allez j'embarque "La vie mode d'emploi" pour les vacances, tant pis pour mes Michael Connelly et Dennis Lehanne en retard. Je conseille pour ma part "La fête du siècle"de Nicolas Ammaniti, un
livre très drôle avec des satanistes, des éléphants,des miss italies et des écrivains.  Bonnes vacances à vous !



Le libraire en question 16/07/2011 11:24



hmm j'ai pas été super convaincu par le Amaniti que j'ai lu recemment, mais pourquoi pas


j'espere que ca vous plaira, La vie mode d'emploi, c'est quand meme a des années lumiere de Connely et Lehane



Lystig 04/07/2011 22:12



en noir & blanc dessin en diagonale, , libraire à droite un livre sur la tête, regard angoissé, à gauche, la porte s'ouvre, un client entre....



Le libraire en question 16/07/2011 11:23



ah oui c'est celle de Tanxxx


tres chouette, comme tout ce qu'elle fait