Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 23:57

Je n’ai aucune idée de comment nous en sommes arrivés là.

 

La conversation débutait tranquillement, normalement, salut ça va, ouais on fait aller, comme un jeudi quoi, ça tombe bien on est jeudi, ouais haha. Bref, la routine. Puis soudain elle a lâché les chevaux sans crier Nicaragua (oui je sais, c’est nul, mais j’ai toujours trouvé l’expression ‘sans crier gare’ totalement ridicule. Alors que Nicaragua, ça sonne super bien. Si je devais partir au bout du monde pour élever des loutres, j’irais là-bas, sauf que je sais pas comment on dit ‘loutre’ en espagnol, j’ai peur que ça joue en ma défaveur).

 

Sorti de nulle part, elle me demande, laissant tomber sa timidité naturelle (mais rougissant quand même, parce que bon) :

 

- t’es marié au fait ?

 

Je parle rarement de ma vie privée avec mes clients, principalement parce que je ne vois pas bien en quoi ça pourrait les intéresser que j’aie acheté des pommes de terre en solde l’autre jour (ça se solde, les pommes de terre ?) ou que je sois allé faire le paon au milieu des lions au Zoo ce week-end. Je suis un peu pris au dépourvu, il ne me reste qu’à dire la vérité :

 

- Heu non, pourquoi ?

- Je sais pas, je t’imagine bien avec une femme à la maison, qui t’attend toute amoureuse toute la journée

- Ah

 

Et pourquoi pas, après tout. J’en connais une tripotée qui seraient prêtes à faire et défaire leur ouvrage en m’attendant, la bague au doigt et le sourire songeur aux lèvres (bon ok en vrai j’en connais pas, saletés de Chiennes de garde). Je suis pas certain de comprendre où elle veut en venir, j’ai pas l’impression que ce soit une vague tentative de drague, et de toute façon elle est beaucoup trop jeune, il est hors de question que je serve de prétexte à un quelconque complexe Oedipien, d’autant plus que je suis pas assez vieux pour être son père. Je pourrais être son grand frère, c’est tout. Et c’est nul comme complexe d’Œdipe que de vouloir se faire son frère. Y’a que les Japonais pour être obsédés par ça (c’est incroyable le nombre de mangas dans lesquels la sœur tombe amoureuse du demi-frère sans savoir qu’ils ont tout plein de gênes en commun, et mon dieu, qu’est ce qui nous arrive, oui prends-moi comme une bête mais mais mais tu as la même tâche de naissance que moi, et si tu n’es moi, tu es donc mon frère, noooooooooon !).

 

- T’as quand même une vision assez particulière de la vie de couple

- Oh je sais pas, en même temps j’ai des parents un peu bizarres

- Ils mangent du paon ?

(bon ok, ça je l’invente. Ma vraie question fut :)

- Ils sont divorcés ?

- Non, ils sont toujours ensemble. Par moment j’aimerais bien qu’ils soient divorcés, ils arrêtent pas de faire l’amour, et leur lit grince, et j’ai la chambre juste à côté, et du coup ils ferment la porte à clef

- Ils ont peur que t’entendes le lit grincer et que tu fonces dans leur chambre pour leur dire que eh oh, je sais ce que vous faites, c’est sale ?

- Non. Par contre un jour je leur ai dit qu’ils pourraient faire moins de bruit quand-même, et ma mère m’a répondu que c’était pas elle qui gémissait, mais mon père

- Ah…

- Oui, j’aurais aimé ne pas le savoir, ça

- Pareil

- Et un jour j’avais des vertiges et je vomissais tout le temps et résultat j’avais faim donc je suis descendue pour manger des frites et je les ai surpris dans le jardin

- Ils ont pas le droit d’être dans le jardin quand tu manges des frites après avoir vomi ?

- Si si, mais là ils étaient en train de se masturber mutuellement

- Ah…j’aurais aimé ne pas le savoir, ça

- Oui, pareil, répond-elle

 

Enfin je dis ça mais j’avais un peu de mal à rester sérieux et il m’a fallu peu de temps pour exploser de rire. Je suis humain après tout, zut, même si je ne suis pas marié (enfin pas que je sache). Bon, ça a beau être le miracle de l’amour et de la nature, c’est tout de même un peu sordide tout ça, je suis à fond pour le flower power, surtout dans son jardin, mais s’agirait de protéger un minimum l’adolescence fragile des jeunes filles pubères et impressionnables.

 

- Surtout que mon père, il ressemble à Homer Simpson

 

Ah d’accord, manquait plus que ça…je sens que je vais faire des rêves intéressants moi ce soir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Matilou 16/04/2010 00:38



Bon alors disons qu'elle avait besoin de se masturber l'esprit en se demandant comment elle avait pu être conçue alors que ses parents butinaient leur jardin respectif. Et la question "t'es
marié" lui permet t'introduire le sujet et de se confier à toi qu'elle prend pour un expert que rien ne fait rougir...ou pour un mec trop vieux pour elle et qui n'a peur de rien.


ça pourrait se tenir,non?


 



Le libraire en question 16/04/2010 00:43



hmm ouais. Un peu. Mais pas de beaucoup


 


par contre j'aime beaucoup ton lapsus typographique sur le 't'introduire'. Merci de ne m'introduire aucun sujet, c'est pas mon truc



Matilou 16/04/2010 00:20



Ce n'est pas moi qui t'ai demandé si tu étais marié...


et ce n'est pas en nain que je t'imagine.


La jeune fille a peut-être tenté de te démasquer en racontant une histoire aussi grosse qu'une queue de loutre (pardon) qu'elle retrouverait sur ton blog.


 


 



Le libraire en question 16/04/2010 00:26



c'est pas souvent qu'on vient me voir en me demandant tout de go si je suis marié ou non (peut etre parce qu'il suffit de regarder ma main gauche pour le savoir et decider du coup s'il faut ou
non poser ses seins sur le comptoir)


 


et c'est un tres bon moyen de me demasquer. Un autre consiste a me demander si c'est moi qui ecris ce blog ou non (je ne mens jamais. JAMAIS)


 


et tout à l'heure je lisais un roman (Noo) dans lequel il etait question de fauteuils en peau de loutres. N'importe quoi



Matilou 15/04/2010 22:56


susceptible.


Le libraire en question 15/04/2010 23:59



pfiou, t'imagines meme pas


 


enfin sur les trucs qui comptent



caro_carito 15/04/2010 17:32



Ah j'aurais ri aussi surtout sur la fin.



Matilou 14/04/2010 14:52



Moi, c'est la question qui introduit la confidence qui m'intéresse: as-t-elle vu en toi un potentiel mari de jardin se masturbant ?



Le libraire en question 15/04/2010 00:34



c'est une maniere detournee de me traiter de nain masturbateur?