Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 23:06

Sibylline, tout comme Capucine, se fait trop rare. Car dès qu'elle se met à écrire pour d'autres qui dessinent, c'est un peu de la magie. Parfois c'est de la magie cochonne (il en faut, c'est important), parfois de la magie pour tout le monde (l'absolument formidablement remarquable de poésie Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret, qui est forcément dans un de mes Top 10 à moi), parfois de la magie auto-biographique (mais de la pas nombriliste). 

 

Choisir dix BD préférées, c’est impossible. Je ne remercie pas la drôle d’idée.

Pourquoi j’ai tué Pierre : Je me souviens du jour où le livre est arrivé au bureau. J’allais l’entamer, au pays de l’accueil. Et Big Boss m’a dit « Tu sais, tu devrais te réserver un moment à part, où tu es tranquille. J’ai suivi son conseil, et j’ai pu sangloter à part, peinard le soir dans mon lit, tranquille. C’est le premier livre qui m’a donné cette envie irrépressible d’écrire aux auteurs pour dire merci et bravo.

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/PourquoiJaiTuePierre_14092006.jpg

Trois ombres : On va dire que j’aime les livres qui secouent, mais bon oui, c’est vrai, j’aime les livres qui secouent. Et celui là, c’était une plongé dans un dessin incroyable, des milliers de questions et du Whoooo tout est beau.

Jacques le Petit Lézard Géant : Rigoler mignon avec les yeux qui pétillent, y’a pas des tas de livres qui ont cet effet là. Quand je lis Jacques, je fronce les sourcils en même temps, j’ai envie d’aller chez mamie, et je passe mon temps à faire « hihihihi ». 
Du coup j’ai appelé mon lézard : Jacques. Oui c’est un hommage.

Rhaa Lovely : Rhaaaaa, premiers émois. Je les chourais dans la bibliothèque quand j’étais petite, j’étais fasciné par le dessin. C’est si beau et si drôle et y’a des gens tout nu. C’est super. (sinon la Rubrique à Brac ou les Dingodossiers, c’est super aussi)

Tous les Donjons : C’est impossible d’en choisir un. Lisez-les tous. (oui je triche pour la liste)

Filles Perdues : Ce livre là, quand j’ai vu les pages pour la première fois, sans lire, sans rien, j’étais mitigée, je trouvais l’idée fantastique, mais, tout de même, mitigée. Et puis j’ai lu, et j’ai plongé, et c’est émouvant de beauté, d’érotisme fort, personne d’autre n’aurait pu le dessiner qu’elle. Y’a un accord merveilleux entre le dessin et les mots.

Sandman : Je les lis et relis depuis tellement de temps. J’ai l’impression de piger quelque chose de nouveaux à chaque fois. Aaaah Neil  

Blast : Parce que le Larcenet, et j’aurais pu mettre le Combat Ordinaire, ou tous les autres, mais quand faut choisir faut choisir.

Le Photographe : Une belle torgnole d’émotion. Voilà.

Un homme est mort : Je l’ai offert des tas de fois. Ce livre réveille un truc en moi, ce fétichisme étrange des objets du passé, des souvenirs, des trésors qu’on voudrait garder toujours. Et y’a cette histoire du pourquoi, les gens racontés, de cette ville abimée. Bref, tout est bien, même si j’ai du mal à expliquer.

Bon flute, j’en suis à dix, Il en reste des tas. Mais je sue du sang d’angoisse, alors je vais arrêter là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires