Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 23:29

Loin de moi l’idée de me plaindre, mais, quand même, bon, le mois d’aout, hein, c’est un peu une plaie. Je me soupçonne de marronnier à ce sujet chaque été, mais m’en fiche, il faut répéter les choses, je crois beaucoup au pouvoir de la répétition, mon apprenti tout beau tout neuf en fait d’ailleurs les frais depuis une semaine.

 

Car oui, à y’est, c’est la reprise. Une reprise toute molle toute pénible, avec une ambiance de crachin d’été qui empêche de bien étendre sa serviette sur ses maigres centimètres carrés de plage réservés depuis les premières lueurs et sueurs, et avec des rêves secrets et à peine avouables de bons gros offices qui prennent de la place. Sauf que nan, la vie s’arrête au mois d’aout en France, il faut bien souffler un peu, et puis ça va, y’a quand même largement de quoi faire, y’en a marre des nouveautés, lâchez-nous un peu messieurs les éditeurs (ou prenez-nous jusqu’à la garde avec de la qualité. Merci), et puis j’ai des pare-soleil Trolls de Troy à distribuer, autant qu’ils servent à quelque chose.

 

Tout est plus lent, donc, en cette période. Pas de nouveautés, très peu de réassort (je diffère tout pour Septembre, c’est pas le moment), et ces longues journées d’été qui consistent en l’attente simple et olympique du chaland (je dis olympique dans la mesure où, faut pas déconner, je les regarde sur l’ordinateur derrière mon comptoir, c’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de voir du hockey sur gazon et du tir au pigeon). Et le chaland, il se fait rare. C’est malheureusement un peu la réalité de notre métier depuis plusieurs mois (et années), réalité qui semble s’accentuer, mais on va pas se laisser faire, on va se battre et en faire couler, du sang impur d’Amazon, non mais des fois, on était là les preums, d’abord. Ce qui n’enlève rien au fait que l’attente est longue. Très longue. Alors même qu’il y a de quoi se garer dehors. Les gens, parfois, sont un peu paradoxaux et préfèrent s’agglutiner pare-choc contre pare-choc sur les plages nudistes ou non plutôt que de profiter de mon temps libre pour venir me tenir compagnie (car je vous cache pas que, on dirait pas comme ça, mais le restant de l’année j’ai un peu de boulot et j’ai pas toujours le temps de discuter du dernier Batman (que je n’ai toujours pas vu, non) ou de l’absence de saisons dans nos contrées).

 

Mais bon. Comme je le disais, j’ai un apprenti à former. Un apprenti qui m’écoute. Et qui ne sera plus jamais le même après cette expérience.

C’est pas rien.

J’ai jamais demandé à me retrouver avec devoirs et responsabilités (non, je n’ai pas non plus vu le dernier Spiderman), mais que voulez-vous, ma passion c’est de la transmettre. Ça me perdra.

 

S’agirait d’ailleurs de se remotiver, allez hophophop, on va tous chercher nos cordes à sauter pour faire un concours, je parie que je vous bats tous, et j’attends avec impatience que ça devienne sport olympique. Car la médaille m’irait très bien, je serais mi-libraire, mi-boxer, mi-Flavor Flav (je vous laisse chercher pour les plus incultes d’entre vous). Et y’a pire comme façon de s’occuper l’été, en attendant les avalanches à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

y 10/09/2012 16:29


Pourtant l'été quand on travaille, et qu'on sait tout le monde à la plage (on le sait d'autant mieux qu'on les croise à l'arret de tram, eux en face la serviette de plage à la main tandis qu'on
prend la direction opposée), on compense en allant s'acheter plein de bds le soir. Non ?

virninie 13/08/2012 12:42


Mon cher libraire vient d'installer une petite table ronde avec deux chaises dans un coin de sa boutique. Je rêve de m'y asseoir pour feuilleter tous les bouquins qui me font envie...


Tu vends exclusivement des BD ? (désolée si je n'ai pas tout suivi) Le problème avec la BD c'est pas facile à lire sur la plage ou alors les mangas... En même temps quand la BD est ramenée au
format livre de poche c'est pas terrible comme résultat ou alors une "liseuse de livres numériques"... je suis pas fan, (accro au papier et à l'odeur de l'encre) pas sûre que ça aiment le sable
et le gras de la crème solaire ces machines. Compliqué ce métier. Mais faut s'accrocher parce que je suis pas la seule à préférer MON libraire en chair et en os !

Le libraire en question 13/08/2012 12:47



Oui, rien que de la Bd, encore et toujours de la Bd.


C'est sûr que c'est pas vraiment l'objet qu'on glisse dans sa valise, même si on trouve de plus en plus de Bd format roman graphique. De toute facon, je ne touche pas à une seule Bd pendant tout
l'été (enfin Juillet-Aout pour etre précis), alors ça regle le probleme du sable !



Maud 07/08/2012 18:35


QUOUAAH???? mais tu as réouvert ce blog? Mais on m'dit rien à moi. Mais enfin, tu te rends compte que tu vas devoir écrire deux fois plus?? ou pas, oui, j'ai pas encore lu ton article de fin
juillet tellement j'étais contente et tout de pouvoir copier/coller tes deux adresses pour te faire de la pub auprès de mes amis.


Donc à bientôt et bonne rentrée.


 

Le libraire en question 13/08/2012 12:48



woohoooo


 


comme t'as du le lire, je garde les deux blogs. L'autre est en suspends pour l'instant vu que je ne lis pas de Bds pendant les vacances, mais ça reprendra suivant mes inspirations diverses et
variees



Baronne Samedi 07/08/2012 09:33


Eh bien, grâce à cet article, je connais enfin le nom de ce rapper qui avait un énorme cadran de montre en pendentif. Comme disait ce cher Bachelard, "toute connaissance est une réponse à une
question".