Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 00:39

Le nouveau Jules, d’Emile Bravo,  est sorti.

Oh je sais bien que cette phrase a l’air de rien dite comme ça, mais c’est réellement un événement. Enfin pour moi. Cinq longues années que je faisais et défaisais mon ouvrage en l’attendant, et autant dire que je suis pas très doué en macramé, même après tout ce temps.

 

Ce qui me chagrine déjà un peu plus, c’est que c’est un événement que pour moi (et quelques adultes que j’ai bien dressés parmi mes clients). La jeunesse qui m’entoure et prend de la place ne fait rien qu’à réclamer Les légendaires ou La rose écarlate plutôt que me courir dessus (oui, dessus) en faisant tout pour me secouer (je suis inébranlable) et en me demandant les larmes aux yeux pourquoi diable n’y a-t-il plus de Calvin & Hobbes, pourquoi, pourquoi ???

- C’est une bonne question mon enfant, et moi aussi je maudis la terre chaque jour depuis plus de 15 ans à défaut d’un Dieu auquel je ne crois pas (oui, j’ai tendance à faire un peu d’anti-proselytisme, j’espère que ça m’attirera pas d’ennuis) et je pleure en silence la nuit.

- Bon d’accord soit, nous autres enfants du monde sommes résignés. Mais quid du prochain Jules ? ça fait 5 longues années que nous attendons, et franchement faire et défaire du macramé sur l’herbe qui verdoie en écoutant 1001 histoires, ça va cinq minutes.

- Sois tranquile, le Jules il se pointe, t’inquiète, allez reprends du panaché.

 

Mais non, tout ça c’est dans ma tête. En vrai ils s’en fichent un peu. Malgré tous mes efforts condescendants pour les rendre plus intelligents, plus malins et avec une plus belle bibliothèque qui plus est. Ingrats. Qu’ils se morfondent dans la médiocrité tiens, m’en fiche moi d’abord, au moins j’aurai essayé (là pendant les vacances, à tous ceux qui me demandaient du Schtroumpfs, j’ai pu vendre Le Cosmoschtroumpf et le Schtroumpfissime, alors que généralement les parents me regardent d’un air circonspect quand je les conseille. C’est toujours ça de pris).

 

Je fanfaronne comme ça en faisant mon malin pour épater les copains et les copines, mais en vrai je suis ultra protecteur des marmots. A la limite du réac par moments. Un mix entre une ourse et une louve (et une marmotte pour la taille). Je fais très attention à ce que je conseille. Par exemple il est hors de question que je conseille Les Sisters (gros carton chez Bamboo). Les histoires sont plutôt réussies, mais alors l’écriture…des néologismes, de l’anglicisme en veux tu en voilà et globalement une écriture qui se veut djeuns et qui sera archi datée dans quelques années. Aucun intérêt. Ils écrivent et lisent déjà assez mal comme ça, pas la peine d’en rajouter avec une grammaire plus qu’approximative (et j’en sais quelque chose, voyez comment j’écris moi). Et suffit qu’il y ait une paire de nichons pour que le CSA qui est en moi l’interdise aux moins de 14 ans. C’est totalement ridicule dans la mesure où ça les fait rire (oh regarde maman des nénés) plus que ça ne les émoustille, et quand bien même, ils ont bien le droit de connaître quelques émois, qui suis-je pour le leur en priver ? Sauf que j’y peux rien, suis comme ça, c’est ma façon à moi de punir l’éditeur de faire dans le racolage facile. Dans Bone, vous ne verrez pas une seule paire de nichons ni de fesses. Comme quoi c’est faisable. Bon par contre y’a une course de vaches, c’est pas toujours facile à caser.

 

Il faut dire que j’ai déjà eu des plaintes de certains parents qui ne comprenaient pas pourquoi leur enfant lisait des mangas avec des petites culottes dedans (ce sont généralement les mêmes qui trouvent que Titeuf c’est vulgaire et s’empresseront de brûler un stop avec leur 4x4). Et moi j’ai pas envie que les enfants soient punis d’avoir pris le temps de lire.

Donc désolé les enfants, vous avez toute l’adolescence pour découvrir ce qui se passe sous les jupes  et les pulls des filles et derrière le contrôle parental sur Internet. Et en attendant, allez lire Jules, il y est question d’amour et de fin du monde. Comme chez les adultes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Marc-Edouard 04/10/2011 13:43



Bon ,j'aurai bien laissé un commentaire sur ton titre ou sur les petites culottes dans les mangas mais, tu me connais ,ce n'est pas mon genre , mais alors pas DU TOUT ....


A+ le libraire 



Le libraire en question 05/10/2011 09:23



il est très bien mon titre : lisez Jules !



Patty 04/10/2011 12:57



(Ne) Pas mettre le "ne" de la négation, ça pique les yeux mais pas les oreilles... qui le prononce encore ?


*ajoute sa pierre ponce au débat*



Le libraire en question 05/10/2011 09:24



meuh non ça pique rien du tout voyons


 


ceci etant, j'ecris comme je cause, c'est à dire n'importe comment. ceci explique cela



Clément 04/10/2011 09:01



ah le cosmostroumph... et le cracoucas aussi est très bien... souvenirs émus!



Le libraire en question 04/10/2011 09:26



en effet, mais le cracoucass est epuisé en ce moment. c'est triste



Nicopg 04/10/2011 08:34


[Ne] rien, [ne] pas, [ne] que... S'il vous plait m'sieur le libraire, on aime votre style mais là ça pique les yeux !


Le libraire en question 04/10/2011 09:27



je (ne) mets jamais de ne volontairement. il faut s'y faire, je le crains


 


bien essayé quand meme