Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 22:13

Samedi 14 Décembre

 

Cher journal de Noël,

 Bon, c’est à n’y plus rien comprendre. Après deux jours de déceptions intenses (et cruelles), voilà qu’aujourd’hui on a pété tous les scores. Du monde de partout, tout le temps, un tsunami permanent duquel je ressors lessivé, mais avec le sentiment exaltant du devoir accompli.

 Le samedi, on est fixé dès le matin quant à la direction générale que prendra la journée. On sait qu’on verra globalement 1/3 des clients totaux entre 10h et 13h et 2/3 entre 13h et 19h (c’est logique en terme d’heures, c’est sûr, mais n’empêche que). Et aujourd’hui, rien qu’à 13 heures, j’en étais à 45 tickets et une intégrale Calvin & Hobbes vendue.

 C’est donc en toute logique que nous avons terminé à 128 tickets et 3 intégrales Calvin & Hobbes.

 De quoi sauter un peu dans tous les sens en se disant que quand même, on a pas bossé pour rien, que tout le monde est reparti heureux sans avoir trop attendu et avec un paquet cadeau en bonne et due forme (normal, c’est pas moi qui les fais). Pas d’anecdote en particulier qui ressort (et à vrai dire mon cerveau a un peu du mal à fonctionner ce soir, surtout après une raclette bien méritée), si ce n’est que les gens sont ouverts au conseil, plutôt souriants et agréables et heureux comme tout à l’idée d’offrir des livres, des vrais avec du papier et tout et tout.

 Une cliente que je conseille chaque année arrive devant moi au comptoir, je lui demande si elle a trouvé son bonheur, et elle me dit que oui oui. Mais je sais pas, moi je sens quand une femme me ment, c’est un sixième sens, on me la fait pas, allez, dis moi, qu’est ce qui va pas ?

‘je sais pas, suis pas convaincue’. Je le savais. Donc zou, je sors de derrière le comptoir, je lui dis que moi vivant, jamais elle sortira d’ici pas convaincue, qu’on y passera la nuit s’il le faut (on voit que j’exagère un peu…y passer la nuit…soyons sérieux…pas à 36 ans) mais qu’on trouvera LE livre qu’il faut. Donc on y retourne (c’est un peu le problème quand il y a beaucoup de monde, parfois je dois faire des encaissements et ne peux donc pas en permanence m’occuper des clients, qui se retrouvent seuls et désemparés face à toute cette offre qui les écrase), on virevolte, on prend le temps d’essayer et de danser devant tout le monde et on choisit 3 autres livres totalement différents. Et elle repart, heureuse, comblée, se disant que oui, finalement, c’est pas si mal que ça, un libraire.

 Histoire que vous vous rendiez un peu compte de ce que ça fait, 128 tickets : sachant que nous n’avons qu’une caisse et que nous avons ouvert pendant 9 heures non stop, ça fait donc un ticket toutes les 4 minutes 20 secondes. Autrement dit, vu qu’on passe 2 minutes avec chaque client rien que pour l’encaisser et tout mettre dans un petit sac (biodégradable hein, ça va oh), ça fait un espacement moyen de 2 minutes entre chaque personne qui passe à la caisse. C’est pas beaucoup. Et ça suffit pas pour pouvoir souffler un peu et manger un granola dans la réserve.

 La nouvelle du jour, tout de même, pour résumer, c’est que nous avons battu le record absolu de chiffre d’affaire et de fréquentation pour une journée (en 10 ans d’existence). Records en général réservés au dernier samedi avant Noël. Je comprends plus rien à rien. Ce dont je peux être absolument certain, en revanche, c’est que ce sera pas la même demain. Ce qui n’est pas plus mal étant donné que je serai seul, seul pour accueillir, seul pour passer le balai, seul pour conseiller…seul pour faire les paquets cadeau.

 Et je m’en excuse par avance.

 

 

ps : bravo à mes apprentis qui ont assuré. Parce que bon, faut tenir le rythme...et c'est pas fini

 

Tickets : 128

CA : 7 480 (en vrai c'est plus, mais là je compte que les livres)

Livres : 370

Paquets cadeau : alors là, j’en ai aucune idée, pas eu le temps de tous les noter. On va dire que beaucoup.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Ann 22/06/2015 12:45

Ah, c'est ça que tu caches dans ta réserve ! DES GRANOLA !

Maud 19/12/2013 11:56


ya un beug... non?