Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 00:38

 

A y’est, c’est dans l’air, c’est bon, ouf, on y arrive, tout va bien, c’est à nos portes et j’ai rien à me mettre mais ça tombe bien parce que c’est l’étééééééééé.

 

Enfin presque.

J’ai tout de même sorti le ventilo histoire de, mais c’est pas encore franchement percutant. Les jeunes femmes en sont encore aux robes de printemps (n’importe quoi), les papillons volent bas, ma factrice n’est pas encore en vacances et les écoliers n’ont pas encore dans les cris et les voix ce son caractéristique qui me les brise et qui annonce que ouf, le brevet c’est passé, vivement la seconde qu’on soit des grands. S’ils savaient. A la fin de la maternelle on est des grands, mais en CP on est les plus petits (enfin surtout moi). En CM2 pareil, les rois du monde de la cour de récré, et pan ! la 6ème est probablement la classe la plus ingrate de tout le cursus scolaire. On débarque avec un cartable en cuir résistant super cher mais tellement pas cool alors que tous les élèves de classes supérieures ont un sac en toile, tous de la même marque, tous de mauvaise qualité, tous encore plus super chers et donc encore plus super cools. C’est compliqué, la cour de récré, au collège. Autant je paierais pour retourner en CM2 pour tenter d’être enfin le preums de la classe (même si à mon avis, encore aujourd’hui j’ai pas le niveau en maths), autant je préfèrerais prendre des bains d’urine d’ânes jusqu’à la fin de mes jours plutôt que de retourner au collège en 5ème (la 6ème ça allait, j’étais dans un collège privé à New York au milieu de fils et filles d’ambassadeurs à compter mes Oreos, c’était un peu le paradis).

 

Et ça se vérifie tout au long de la vie : en 2nde des moins que rien, en première année de fac/d’école, idem, premier stage (qui mène à un autre stage, qui mène à un autre stage, qui mène à un CDD, qui mène à Pôle emploi), puis premier boulot (qui mène à la photocopieuse). Et pile quand on pense avoir acquis plein d’expérience et être utile à la société et être le plus fort de tous les libraires de la terre, paf, on vous fout à la retraite, vous êtes officiellement jeune retraité, encore en bas de l’échelle. Et sinon oui, j’ai choisi le thème de la retraite, c’était ça ou les vuvuzelas, et ma foi j’étais jusqu’ici assez fier d’avoir évité ce dernier sujet.

 

Enfin y’a quand même quelques petits cons qui squattent devant la boutique et qui rient un peu trop fort (mais ça va, je suis tolérant et aime mon prochain, surtout si c’est lui qui va me la payer, ma retraite), tellement qu’ils ont évidemment besoin de satisfaire à l’appel de la nature (oui, comme les ânes) :

- Bonjour monsieur

- Bonjour jeune fille (qui me fout un bordel pas possible depuis 15 minutes à brailler avec ses copines comme une gourdasse tout en chantant du Sherifa Luna)

- Vous sauriez où il y a des toilettes s’il vous plait ?

- Oui, au fond du magasin

- Et…heu…hmmm…je pourrais…vous savez… ?

- Non je vois pas, il vous faut quoi ?

- Des toilettes

- Ah oui je vois

- Je peux ?

- De quoi ?

- Y aller

- Aux toilettes ?

- Oui (elle se tortille pour plus d’effets visuels)

- Vous saurez trouver le fond du magasin ?

- Heu oui c’est là bas ?

- Voilà

- C’est quelle porte, celle avec écrit Toilettes, j’imagine ?

 

Ma retraite est assurée, c’est rassurant.

 

Ce qui m’indique aussi que les vacances approchent, c’est que j’ai reçu les agendas scolaires de la rentrée prochaine. C’est un signe qui ne trompe pas. J’ai même commencé à commander des livres pour Octobre (bientôt Noël, faut préparer les coffrets) ainsi que des calendriers 2011. C’en est presque déprimant.

 

Mais je m’en fiche, c’est bientôt les vacances, j’en ai incroyablement besoin (je traine des pieds en ce moment et je fais des rêves bizarres avec des pieuvres et des hippopotames dedans), le mois de Juillet me tend les bras, avant de reprendre au mois d’août avec un nouvel apprenti, une nouvelle vie, de nouvelles sandales et les mêmes suites des mêmes Bds aux mêmes sauces et tous mes boulets que j’aime qui auront pris de la graine et seront soit promus soit écrasés dans la grande loterie de la cour de récré.

 

Mais il n’est pas encore temps de nous dire au revoir pour cette saison, je reviens la semaine prochaine pour qu’on fasse tous ensemble une farandole qui se tient la main, une piñata qui tient toute seule et la fête pour mon anniversaire (samedi 26, notez-le, vous serez interrogés).

 

Woohoo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

Marc-Edouard 23/06/2010 14:39



Bon pour ton cadeau ,il va falloir que tu attendes un petit peu parce que je t'ai commandé un petit quelques chose mais point de vu délai de livraison c'est pas top ( j'espère le recevoir la
semaine prochaine);


allez,un petit peu de patience ...


A+ le libraire.



Le libraire en question 23/06/2010 23:07



fallait pas va, grand fou


 


enfin j'attends de voir ce que c'est quand meme...



maria 23/06/2010 00:22



crotte de crotte, je crois que je ne vais pas pouvoir passer samedi. A moins que je me leve tot et que je fasse un detour granola-cadeaux pourris avant le taf.



Le libraire en question 23/06/2010 00:55



ils avaient trop la classe tes cadeaux l'année derniere. Vais les remettre sur le comptoir pour que tout le monde puisse en profiter samedi, d'ailleurs


 


ceci etant, fais pas tout plein de detours rien que pour moi, le samedi c'est un peu foufou, je risquerais de meme pas avoir deux minutes a t'accorder, ce serait trop nul. mais sinon ouais faut
que tu repasses, ca fait longtemps



Mélanie 18/06/2010 19:02



Eh bien je prends le libraire au mot, et ce qui veut dire que.. 1 an encore de blog wouwou!



Le libraire en question 19/06/2010 09:24



quel suspens!



Marc-Edouard 18/06/2010 10:29



M'en veut pas mais ces derniers temps je suis un peu déphasé (hein,on fait la paix); et c'est marrant mais un Canadien à Sartrouville çà me quelques chose ( c'était pas un film sur un enfant
élevé dans la forêt cadadienne qui une fois chez son père en France voulait chasser la loutre des voisins...).


A+ le libraire.


Signé le lecteur de blog tête en l'air.



Mélanie 17/06/2010 17:44



Je suis déçue, même un petit mot satyrique pour les boulets de bacheliers, alors qu' il y a de quoi dire!



Le libraire en question 18/06/2010 09:28



eh non, pas inspiré par le Bac cette année


 


peut etre en 2011, promis