Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les libraires se cachent pour mourir
  • : Un libraire se livre (oui bon...). Les doutes, les joies, les peines et les découvertes sans cesse renouvelées dans ce milieu merveilleux. Ou alors c'est simplement le quotidien d'un mec qui lit des Bds et qui est payé pour ça
  • Contact

/

Pages

12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 22:21

Ça y’est.

Elle arrive.

Elle pointe son petit nez mutin.

C’est LA sortie tant attendue de l’année.

Oubliez Asterix, balancez Blacksad, brûlez Blake et Mortimer, piétinez violemment XIII, et préparez une haie d’honneur, des pétales de roses dorées parfumées de mille saveurs olfactives imaginaires et un joli arc-en-ciel pour la sortie de l’intégrale de Calvin & Hobbes.

 

ENFIN !

 

Alors oui certes, elle est disponible depuis longtemps en anglais, mais tout le monde ne peut pas goûter au génie de Bill Watterson dans sa langue originale à lui. C’est dommage, ça permettrait au monde de me ressembler un peu plus mais bon, j’en ai fait mon deuil. Vous allez surtout pouvoir enfin savourer ces 10 années de bonheur intense de création dans leur ordre chronologique, avec format des pages du dimanche respecté.

Et ça, c’est pas rien.

 

Tout ça pour dire que, sous mes airs un peu bourrus de jeune ours fragile et gracile à  la fois, je me retrouve à sauter dans tous les sens, mi-cabri, mi-pingouin sauteur (j’ai un petit côté gorfou), de nouveau revitalisé par une motivation qui m’épate moi-même (parce que bon, je vous cache pas que le mois de novembre, c’est pas mon pote. Il sert absolument à rien, il m’empêche de voir le soleil et de pêcher à la mouche et je dépense plein de sous (bon ok, dans 60 jours mais bon hein bon) pour des commandes de Noël que je ne vendrai qu’à partir de la mi-décembre. Aucun intérêt. Nul. Zero. Si ce n’est (ça c’est pour voir si vous suivez un peu) la sortie de cette petite merveille qui pèse son poids et qui vous en coûtera 150€, certes, mais qu’est ce que c’est que 150€ de bonheur absolu pour toujours ?

 

Et ok, oui, je l’avoue, même si je vous bassine en permanence avec mes ‘oui mais les goûts des libraires, on s’en fout, ce qui compte c’est la clientèle blablabla’ et autres ‘il faut soigner son stock, ne pas se laisser aller à l’affect, les chiffres et rien que les chiffres, ce sont eux qui parlent’, bon, ok, oui, là je me suis fait plaisir. J’ose à peine l’écrire mais oui…j’ai…je…comment dire…j’ai surstocké.

 

Oh ça va hein, ça nous est tous arrivé au moins une fois.

 

J’ai été raisonnable le jour de la commande, mais je sais pas, une petite voix m’a mordillé l’oreille (je parle de la voix de mon amie Marie , libraire elle aussi) et j’ai craqué, rappelé mon commercial et doublé les quantités. Je suis faible. Ça me perdra. Ça m’a déjà perdu.

Mais on ne parle pas de n’importe quoi là, on parle du livre que j’apporterais avec moi sur une île déserte (j’ai aucune confiance en l’encre électronique au milieu du sable. Qu’on me laisse avec une cargaison de livres physiques palpables qui sentent bon le papier chaud). Ce serait un peu crétin dans la mesure où ce serait super lourd et que faudrait peut-être penser à des vivres, plutôt, mais je m’en fous, je préfère vivre en crétin que vivre sans Calvin & Hobbes.

 

Car eux et moi vivons une histoire d’amour à trois depuis 25 ans, une histoire d’amour qui, en toute logique, vire à l’obsession mais qui, curieusement, ne déçoit jamais (aimez les livres, plutôt, je vous le dis, moi, laissez tomber les mecs et les gonzesses (ou alors pour du sexe, un peu, de temps en temps, histoire de se souvenir de ce que c’est, et encore)). C’est tellement sensible, intelligent, drôle, fin, intelligent, sensible, drôle, fin, intelligent et sensible que ça en donne le tournis. Vous me verriez, présentement, vous jureriez que je suis profondément amoureux hystérique à me tatouer le nom de ma bien aimée sur l’aine ou me coudre son foulard sur ma poitrine à l’aide de la dernière machine Singer (autant vivre avec son époque). Alors que je suis tout simplement ivre d’encre et de papier, papier imbibé d’une douce nostalgie salvatrice qui me met les larmes aux yeux.

 

Tentez l’expérience. Commencez à 11 ans comme moi. Ou 12. Ou 13. Ou 25, peu importe. Lisez l’intégrale. Souriez à vous en fendre les lèvres mais quand même pas non plus sinon ça fait mal, surtout l’hiver. Répétez l’opération chaque année pendant toujours.

Vous vous sentez pas mieux, là, franchement ?

On s’en fout pas un peu, là, des Virgin, d’Amazon, de la taxe d’habitation, du chien à sortir, du repas de Noël à se coltiner sa famille éloignée ?

 

150€, c’est beaucoup d’argent, mais c’est finalement que 12.5€ par mois. Deux fois moins cher qu’un abonnement Internet pour du bonheur exponentiel. Un investissement sans faille.

Et les quantités seront limitées.

 

Bon ok, pas dans ma librairie, y’en aura une pile gigantesque, mais ça va hein, je viens pas vous dire comment faire vos courses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le libraire en question
commenter cet article

commentaires

silversurfer 14/11/2013 19:13


Bel hommage à la meilleure série du monde de l'univers ! 


Un point remarquable parmi tant d'autres de Calvin et Hobbes : c'est un cas rare de chef d'oeuvre ultra-accessible. La qualité coincide chez Watterson avec la popularité, ce qui n'est pas si
fréquent. Car pratiquement tout le monde peut apprécier sa série : quelqu'un qui n'aime pas Calvin & Hobbes, ca existe surement, mais mon expérience me fait penser que ca doit vraiment être
très rare...

Arno 13/11/2013 22:53


Mais mais, mon libraire à moi ne m'avais pas dit que cette intégrale était sortie en VO il y a longtemps !
Par contre après une recherche rapide, je vois que la VO est disponible en broché ou en relié, cher libraire caché, mis à part le prix, et la reliure donc, savez-vous si il y a d'autre
différences notables (qualité du papier peut-être ?)
Je l'achèterai bien chez vous hein, mais l'inconvénient d'être un libraire caché, c'est qu'on ne sait pas où vous trouver. Je vais donc me rabattre sur mon libraire BD local, et je vais pouvoir
refourguer mes "hors collection" à mon neveu qui commence à choper le virus. 

Bibigenève 13/11/2013 19:22


Moi, je voudrais bien voir une photo de cette intégrale....


J'ai déjà tous les tomes en format normal, alors faut vraiment que ça vaille le coup...


Et puis, ce n'est pas de ta pile que je pourrai prendre un exemplaire, vu que nous ne devons pas être du même coin !!!  Mais effectivement, je ne peux que conseiller cette lecture. C'est mon
père qui me l'avait fait découvrir quand la BD a commencé à sortir dans la Tribune de Genève... il y a de cela des lustres !!! Et du coup, toute la famille adore, des Vosges aux Ardennes !

ororuK 13/11/2013 03:53


Je crois que c'est la première fois que je lis le mot 'sex' sur ce blog.